Tryptamine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tryptamine
Structure de la Tryptamine, un composé dérivé de l'indole.
Structure de la Tryptamine, un composé dérivé de l'indole.
Identification
Nom IUPAC 2-(1H-indol-3-yl)éthanamine
No CAS 61-54-1
No EINECS 200-510-5
PubChem 1150
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C10H12N2  [Isomères]
Masse molaire[1] 160,2157 ± 0,0092 g/mol
C 74,97 %, H 7,55 %, N 17,48 %,
Propriétés physiques
fusion 113 à 117 °C
ébullition 137 °C (0,15 mmHg)
Solubilité négligeable dans l'eau
Point d’éclair 185 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La tryptamine est un composé chimique, constitué d'un noyau d'indole auquel est rattaché une éthylamine.

Ses dérivés, les tryptamines, forment un groupe de substances psychotropes hallucinogènes naturelles ou de synthèse. On les retrouve dans de nombreuses plantes voire chez certains animaux. Cette famille comprend notamment : la diméthyltryptamine (DMT), la diéthyltryptamine (DET), la dipropyltryptamine, la psilocine (4-OH-DMT), la bufoténine (5-OH-DMT), la 5-MeO-DMT.

Les tryptamines agissent sur les récepteurs à la sérotonine du système nerveux central. Ce sont souvent elles qui donnent aux plantes leur intérêt pour le chamanisme ; le chimiste américain Alexander Shulgin est connu pour avoir étudié ces effets.

Leur structure chimique est du type indole, elles appartiennent aux indolalkylamines.

Elles sont proches de l'acide lysergique et du LSD. Elles s'apparentent à un acide aminé, le tryptophane.

Leurs emplois dans les traitements des algies vasculaires de la face offrent des résultats probants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.

Voir aussi[modifier | modifier le code]