Traité de Gand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Traité de Gand (1556)
Signature du traité de Gand

Le traité de Gand, signé le 24 décembre 1814 à Gand (aujourd'hui en Belgique), marque la fin de la guerre de 1812 entre les États-Unis et le Royaume-Uni.

Les signataires britanniques furent James Gambier, Henry Goulburn, et William Adams. La commission de paix représentant les États-Unis était composée de John Quincy Adams, James Asheton Bayard, Henry Clay, Jonathan Russell et Albert Gallatin.

En signant le traité, les Américains abandonnent leurs objectifs principaux dans cette guerre : étendre leur territoire en se saisissant des colonies britanniques du nord, qui deviendront plus tard le Canada (bien que leur territoire se soit étendu en certains endroits), empêcher l'arraisonnement en haute mer des navires américains par des vaisseaux de guerre britanniques à la recherche de déserteurs et l'enrôlement de force de citoyens américains dans la Royal Navy. Cependant, comme les guerres napoléoniennes arrivaient à leur terme, la Royal Navy n'avait plus besoin d'autant de marins et cet objectif n'en était plus vraiment un au début même de cette guerre.

Le traité appelle les deux pays à envisager l'abolition de la traite des esclaves. Il demande également aux États-Unis de cesser les hostilités à l'égard des Indiens d'Amérique – il ne s'écoulera cependant même pas deux années avant que les Américains n'attaquent les Séminoles, en 1816.

Les combats se poursuivirent pendant plusieurs semaines après la signature du traité (comme la bataille de La Nouvelle-Orléans), parce que la nouvelle de sa signature mit du temps à parvenir en Amérique du Nord. Cependant, selon les termes du traité, la guerre n'était pas officiellement terminée avant que les ratifications n'aient été échangées et le traité publié. Le Sénat des États-Unis approuva à l'unanimité sa ratification le 16 février 1815. Le président James Madison ratifia le traité le 17 février, c'est à cette date que les ratifications furent échangées et le traité fut publié le 18 février.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Donald R Hickey, The War of 1812: a forgotten conflict, Urbana: University of Illinois Press, 1989. (OCLC 18815130)
  • Patrick Cecil Telfer White, The critical years: American foreign policy, 1793-1823, New York, Wiley, 1970. (OCLC 137525)

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :