Tomasz Sikora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sikora.
Tomasz Sikora Biathlon pictogram.svg
Tomasz Sikora - 21-01-2010.jpg
Tomasz Sikora en 2010
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 1993-2012
Biographie
Nom complet Tomasz Wacław Sikora
Nationalité sportive Drapeau : Pologne Polonaise
Naissance 21 décembre 1973 (40 ans)
Lieu de naissance Wodzisław Śląski
Taille 1,82 m
Poids de forme 75 kg
Club NKS Dynamit Chorzów
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 1 1 1
Coupe du monde (globes) 1 2 3
Coupe du monde (épreuves indiv.) 5 9 9
* Dernière mise à jour : 20 mars 2014

Tomasz Sikora (né le 21 décembre 1973 à Wodzisław Śląski) est un ancien biathlète polonais licencié au club NKS Dynamit Chorzów. Champion du monde de l'individuelle 20 km en 1995, deuxième de cette épreuve aux Mondiaux en 2004, il a obtenu la médaille d'argent à la mass-start (départ en ligne) aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 derrière Michael Greis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a commencé à pratiquer le biathlon alors qu'il est adolescent en 1987 dans le club de SKS Ryfama Rybnik. En 1992, il est double médaillé d'or aux Championnats de Pologne junior. Il fait ses débuts internationaux en 1993, où il remporte une médaille d'argent aux Championnats du monde juniors et dispute ses premières courses de Coupe du monde. Il connait rapidement les honneurs puisqu'il monte sur son premier podium dès sa troisième course[1], terminant deuxième à Bad Gastein[2]. Aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994, il est désigné porte-drapeau de la Pologne pour la cérémonie d'ouverture[3]. En 1995, il gagne son premier titre international à l'individuelle des Mondiaux d'Antholz. Aux Championnats du monde d'Osrblie en 1997, avec ses coéquipiers, il a obtenu la médaille de bronze.

Il connait par la suite plusieurs saisons sans résultats notables, pensant à mettre fin à sa carrière sportive après les Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002. Il revient sur sa décision et participe à la saison 2002-2003, réalisant plusieurs top 10 et se classant neuvième au général. En 2004, lors des Championnats du monde disputés à Oberhof, il décroche sa deuxième médaille mondiale, en argent derrière Raphaël Poirée, toujours sur l'individuelle 20 km.

En 2006, il participe à ses quatrièmes Jeux olympiques à Turin, apportant une médaille d'argent lors de la mass-start (départ en ligne) à la Pologne. Il s'agit du premièr podium olympique dans ce sport pour son pays[4]. En fin de saison, il remporte à Kontiolahti sa première course de niveau mondial depuis 1995 et termine également en tête de la Coupe du monde de sprint avec quatre points d'avance sur Ole Einar Bjørndalen.

Durant la saison 2007-2008, il ajoute deux victoires à son palmarès, un sprint à Oberhof puis une mass-start à Khanty-Mansiysk.

Sikora entame la Coupe du monde 2008-2009 par un succès lors de la poursuite d'Östersund. Il continue sa saison avec d'autres podiums lui permettant d'atteindre le deuxième rang au classement final.

Après l'hiver 2011-2012, où il n'a pas figuré parmi les meilleurs, il décide de se retirer du biathlon de haut niveau[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Relais
Jeux olympiques 1994
Drapeau : Norvège Lillehammer
32e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Jeux olympiques 1998
Drapeau : Japon Nagano
47e 28e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 5e
Jeux olympiques 2002
Drapeau : États-Unis Salt Lake City
46e 31e 25e Épreuve inexistante à cette date 9e
Jeux olympiques 2006
Drapeau : Italie Turin
21e 20e 18e médaille d'argent, Jeux olympiques 4e
Jeux olympiques 2010
Drapeau : Canada Vancouver
7e 29e 18e 11e

Légende :

  • médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • — : pas de participation à l'épreuve
  • Épreuve non existante : épreuve inexistante lors de cette édition.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de biathlon
Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Relais Course par équipes Relais mixte
Drapeau : Italie Anterselva 1995 médaille d'or, monde Or 29e - Épreuve inexistante à cette date 7e - Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Allemagne Ruhpolding 1996 6e 15e - Épreuve inexistante à cette date 7e - Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Slovaquie Osrblie 1997 28e 17e 21e Épreuve inexistante à cette date 6e médaille de bronze, monde Bronze Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Slovénie Pokljuka 1998 pas d'épreuve[6] 14e pas d'épreuve[6] - 4e Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Finlande Kontiolahti / Drapeau : Norvège Oslo 1999 14e 59e - - 14e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Norvège Oslo 2000 32e 21e 47e 18e 11e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Slovénie Pokljuka 2001 18e 15e 16e 20e 6e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Norvège Oslo 2002 pas d'épreuve[6] 25e pas d'épreuve[6] Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Russie Khanty-Mansiysk 2003 9e 11e 7e 14e - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Allemagne Oberhof 2004 médaille d'argent, monde Argent 17e 6e 4e 11e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Autriche Hochfilzen 2005 5e 9e 10e 5e 8e Épreuve inexistante à cette date 8e
Drapeau : Slovénie Pokljuka 2006 pas d'épreuve[6] 8e
Drapeau : Italie Anterselva 2007 21e 5e 7e 21e 13e Épreuve inexistante à cette date 11e
Drapeau : Suède Östersund 2008 30e 11e 11e 21e 17e Épreuve inexistante à cette date 6e
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2009 9e 16e 4e 6e 13e Épreuve inexistante à cette date 8e
Drapeau : Allemagne Ruhpolding 2012 37e 54e 51e - 13e Épreuve inexistante à cette date -

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général final : 2e en 2009.
  • Vainqueur de la Coupe du monde de sprint en 2006.
  • selon l'Union internationale de biathlon, qui inclut les Jeux olympiques et les Championnats du monde :

23 podiums individuels : 5 victoires, 9 deuxièmes places et 9 troisièmes places (au sens strict, 20 podiums, 4+7+9).

  • 1 podium par équipes : 1 troisième place.

Dernière mise à jour le 13 février 2011

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final Sprint Poursuite Individuelle Mass start
1993-1994 43e  ?  ?  ?
1994-1995 16e  ?  ?  ?
1995-1996 26e  ?  ?  ?
1997-1998 34e 41e 29e 29e
1998-1999 56e 32e
1999-2000 24e 23e 34e 28e 17e
2000-2001 26e 27e 35e 22e 19e
2001-2002 34e 59e 54e 24e 8e
2002-2003 9e 12e 10e 8e 13e
2003-2004 7e 17e 9e 3e 8e
2004-2005 12e 15e 14e 5e 4e
2005-2006 4e 1re 9e 19e 3e
2006-2007 18e 19e 22e 11e 13e
2007-2008 12e 12e 12e 14e 10e
2008-2009 2e 2e 3e 8e 10e
2009-2010 18e 31e 14e 6e 19e
2010-2011 29e 46e 30e 9e 23e
2011-2012 72e 89e 78e 45e

Podiums[modifier | modifier le code]

  • 23 podiums individuels : 5 victoires, 9 deuxièmes places et 9 troisièmes places.
Résultats en coupe du monde
Résultat Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Total
1re place 1 1 1 2 5
2e place 2 2 3 2 9
3e place 2 3 3 1 9


Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuelle Départ en ligne Total
1994-1995 Drapeau : Italie Antholz (Championnats du monde) 1
2005-2006 Drapeau : Finlande Kontiolahti 1
2007-2008 Drapeau : Allemagne Oberhof Drapeau : Russie Khanty-Mansiysk 2
2008-2009 Drapeau : Suède Östersund 1
Total 1 1 1 2 5

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

  • médaille d'argent Médaille d'argent du sprint en 1993

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Profil olympique de Tomasz Sikora sur sports-reference.com
  2. (pl)Biographie, sur ludzie.wprost.pl
  3. Soczi 2014. Dawid Kupczyk chorążym polskiej reprezentacji, sur sport.pl, le 21 janvier 2014
  4. (en)Biographie, sur i.nbcolympics.com (consulté le 14 avril 2014)
  5. Fine carriera per Tomasz Sikora, archive du site neveitalia.it, le 24 mars 2012 (consulté le 14 avril 2014)
  6. a, b, c, d et e épreuve non disputée en raison de la présence des Jeux olympiques la même année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :