Timea Nagy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nagy.
Tímea Nagy
{{#if:
Image illustrative de l'article Timea Nagy
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme épée
Main gauchère
Biographie
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongroise
Naissance 22 août 1970 (44 ans)
Lieu de naissance Budapest
Maître d'armes Gyozo Kulcsar
Taille 1,79 m
Poids 63 kg
Palmarès
Jeux olympiques 2 0 0
Championnats du Monde 6 0 1
Championnats d'Europe 1 1 2

Tímea Nagy, née le 22 août 1970 à Budapest, est une escrimeuse hongroise, pratiquant l'épée. Elle est double championne olympique en individuelle, lors des jeux de Sydney en 2000 et d'Athènes en 2004. Elle détient également un titre de championne du monde (elle possède également cinq titres mondiaux par équipes).

Biographie[modifier | modifier le code]

L'épée féminine apparait au programme des jeux olympiques lors des jeux olympiques d'Atlanta. Elle se fait éliminer par la Française Valérie Barlois en quart de finale sur le score de 15 à 9 lors de la compétition individuelle des jeux olympiques d'Atlanta. Lors de la compétition par équipe, c'est l'Italie qui élimine la Hongrie en demi-finale. Celle-ci ne parvient pas à remporter la médaille de bronze, battue 45 à 44 par la Russie[1].

Lors de la compétition individuelle des jeux olympiques de Sydney, elle est opposée en demi-finale à la championne olympique en titre, la Française Laura Flessel. Celle-ci s'incline sur le score de 15 à 14[2]. En finale, la Hongroise s'impose 15 à 11 face à la Suissesse Gianna Hablützel-Bürki[1],[3]. Lors de la compétition par équipe, la Hongrie termine comme lors de l'édition précédente à la quatrième place, battue 41 à 39 par la Chine lors de la finale pour la troisième place. La Hongrie s'était auparavant inclinée sur le score de 45 à 44 face à la Russie en demi-finale.

En 2004, elle participe pour la troisième fois aux jeux. Elle est alors classée au 28e rang du classement mondial de la FIE[4]. Lors de cette édition d'Athènes, elle élimine la Chinoise Zhang Li en quart de finale, puis affronte la Française Maureen Nissima lors du tour suivant. Celle-ci contraint la Hongroise à disputer le Golden score (décision sur une seule et ultime touche) pour atteindre la finale, stade où elle se voit opposer à une autre Française, Laura Flessel. Nagy parvient à prendre un avantage 7 à 3 qu'elle maintien ensuite pour l'emporter 15 à 10[5],[6]. Lors de la compétition par équipe, la Hongrie s'incline en quart de finale face au Canada. Elle déclare alors qu'elle ne défendra pas son titre lors prochains jeux de Pékin, préférant privilégier sa vie familiale.

Après avoir donné naissance à son troisième enfant, la gauchère hongroise, dont le maître d'arme est Gyozo Kulcsar[7], champion olympique de l'épée lors des jeux de 1968 à Mexico, revient à la compétition. Lors du mondial 2006 disputé à Turin, elle retrouve en demi-finale la Française Laura Flessel. Celle-ci débute la partie par un quatre à zéro puis la Hongroise revient à cinq partout pour finalement s'imposer sur le score de 15 à 12[8]. Nagy remporte ensuite son premier titre mondial en individuelle en battant en finale l'Estonienne Irina Embrich sur le score de 15 à 11[9].

Lors du mondial de l'année suivante, elle termine la compétition en seizième de finale. Elle ne parvient pas à sa qualifier pour les jeux de Pékin pour défendre son titre olympique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après sa première campagne olympique, Nagy fait une première pause dans sa carrière d'athlète pour mettre au monde une fille nommée Csenge en 1998. Elle fait de nouveau une pause pour donner naissance à sa deuxième fille, Luca, en 2002[10].

Elle donne naissance à un troisième enfant quelques mois avant son premier titre de championne du monde 2006.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Tímea Nagy », sur sports-reference.com (consulté le 26 janvier 2011)
  2. « Sydney 2000 : Epée individuelle femmes », sur lequipe.fr, l'Équipe,‎ 17 septembre 2000 (consulté le 26 janvier 2011)
  3. (en) « Five-time world champion wins Olympic gold », sur canoe.ca,‎ 17 septembre 2000 (consulté le 26 janvier 2011)
  4. [PDF]« Escrime : L'escrime aux jeux olympiques d'Athènes » (consulté le 26 janvier 2011)
  5. « Les deux font la paire », sur eurosport.fr, eurosport,‎ 15 août 2004 (consulté le 26 janvier 2011)
  6. (en) « Nagy retains epee title »,‎ 15 août 2004 (consulté le 26 janvier 2011)
  7. « FIE Escrime #57 », sur issuu.com (consulté le 26 janvier 2011)
  8. « Flessel se contente du bronze », sur lequipe.fr, l'Équipe,‎ 3 octobre 2006 (consulté le 26 janvier 2011)
  9. (en) « Joppich, Nagy win gold at fencing world championship », sur espn.go.com, ESPN,‎ 3 octobre 2006 (consulté le 26 janvier 2011)
  10. [PDF]« Escrime Athens 2004 », sur fie.ch (consulté le 26 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]