Britta Heidemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Britta Heidemann
{{#if:
Aux championnats du monde d'escrime 2013
Aux championnats du monde d'escrime 2013
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme épée
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Naissance 22 décembre 1982
Lieu de naissance Cologne
Maître d'armes Manfred Kaspar
Club TSV Bayer 04 Leverkusen
Taille 1,80 m
Poids 70 kg
Palmarès
Jeux Olympiques 1 2
Championnats du Monde 1 2 6
Championnats d'Europe 1 2 1

Britta Heidemann est une escrimeuse allemande née le 22 décembre 1982 à Cologne et pratiquant l'épée.

La Colognaise a obtenu son plus grand succès lors des Jeux olympiques de Pékin (Chine), lorsqu’elle a battu la Roumaine Ana Maria Brânză et obtenu le titre olympique, quelques minutes seulement après que son compatriote Benjamin Kleibrink eut remporté la compétition au fleuret individuel hommes.

Avant cela, sa meilleure performance avait été une médaille d'or aux Championnats du monde 2007 en individuels. Aux Jeux olympiques d'été de 2004, elle avait remporté la médaille d'argent par équipes à l’épée avec ses coéquipières Claudia Bokel et Imke Duplitzer. Au cours de l’année 2006, elle avait aussi assuré la médaille de bronze aux Championnats du monde par équipes après avoir battu la Roumanie à l'épée avec ses coéquipières Imke Duplitzer, Claudia Bokel et Marijana Markovic.

L’épéiste a également un parcours scolaire atypique avec un penchant pour la Chine : en 1999, elle passe 3 mois comme étudiante à Pékin. Elle obtient son baccalauréat (Abitur) en 2001 dans sa ville natale à Cologne.

À présent elle poursuit des études de management en concentrant sa thèse sur le droit de l'environnement en Chine.

Jeux olympiques de 2012[modifier | modifier le code]

Le match entre l'Allemande Britta Heidemann et la Coréenne Shin A-lam, en demi-finales de l'évènement, a vu naître le premier scandale lié à l'arbitrage de ces Jeux olympiques.

La rencontre, serrée, se solde par une égalité, 5-5 au terme des 3 périodes règlementaires. L'enjeu a semblé peser sur l'agressivité des deux tireuses qui adoptent un comportement passif. La première manche est écourtée pour non-combattivité[note 1] et, ainsi que le prévoit le règlement technique de la FIE en cas de non-combattivité, la deuxième période n'a pas lieu. Les deux protagonistes se remettent en garde pour une ultime période de 3 minutes. Le score est alors de 2-1 pour l'Allemande. La rencontre se débride légèrement, et les deux adversaires marquent seules, sans coup double, l'une après l'autre. Heidemann perd son avantage d'une touche à trois reprises, mais reprend une touche d'avance à chaque égalité jusqu'à mener 5-4. Shin parvient à égaliser une dernière fois. Au terme du temps règlementaire, le score est de 5 partout.

Une prolongation d'une minute vient s'ajouter au temps règlementaire afin de départager les deux tireuses. Le tirage au sort donne la priorité à la Coréenne : si les deux tireuses sont à égalité au terme de cette prolongation, c'est elle qui se qualifiera pour la finale.

Heidemann est alors contrainte d'adopter une attitude plus offensive afin de faire la différence, mais Shin parvient à contrer son adversaire. Dans les dernières secondes, Heidemann tente sa chance à de nombreuses reprises, sans parvenir à toucher seule. Les deux adversaires enchaînent une série de 6 coups doubles, respectivement à 24, 15, 9, 5, 4 et 1 secondes du terme de la prolongation.

Les deux tireuses sont remises en garde. La dernière "seconde" du temps additionnel va compter 3 actions :

  • Flèche[note 2] de Heidemann qui touche, contre-attaque[note 3] de Shin qui touche : coup double. Le chronomètre indique 1 seconde restante au terme de l'action
  • Nouvelle flèche de Heidemann qui touche, contre-attaque de Shin qui touche : coup double. Le chronomètre indique la fin du temps. L'arbitre Autrichienne, Mme Csar, fait rajouter une seconde au chronomètre, tandis que le public, croyant l'assaut terminé, applaudit la victoire de la Coréenne.
  • Fente et départ en flèche de Heidemann qui touche seule. Le chronomètre indique 1 seconde restante, la touche est validée, Britta Heidemann est déclarée vainqueur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En escrime, la non-combattivité est atteinte lorsque les deux tireurs ne marquent pas pendant environ une minute, ou lorsqu'ils se tiennent à une distance excessive l'un de l'autre pendant une quinzaine de secondes.
  2. La flèche, en escrime, désigne une attaque portée bras tendu, en courant vers l'adversaire
  3. La contre-attaque consiste, pour l'escrimeur, à tendre le bras armé en direction de l'adversaire pour le toucher alors que celui-ci exécute une action offensive (fente, flèche)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :