Terreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Terro.
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Place des Terreaux.

Le terreau est un support de culture naturel formé de terre végétale enrichie de produits de décomposition (fumier et débris de végétaux décomposés). Ce terme qui est synonyme d'« humus[1] » tend à ne plus désigner que des suppléments horticoles apporté au sol des cultures, éventuellement vendus en sacs plastiques. « Les pluies enlèvent le terreau des lieux élevés pour le transporter dans les vallées et de là dans la mer c'est pourquoi tant de terrains autrefois cultivés et même fertiles sont aujourd'hui perdus pour la végétation. Cette observation doit engager les propriétaires qui pensent à l'avenir à cesser le défrichement des bois du sommet des montagnes car les forêts sont les grands producteurs de terreau[2]. » nous dit un dictionnaire de 1819.

Le terreau doit avoir une porosité en air et en eau permettant à la fois l’ancrage des organes absorbants des plantes et leur contact avec les solutions nécessaires à leur croissance (engrais)[3]. Il doit aussi permettre un bon drainage, ce qui est rarement le cas des terreaux commerciaux auxquels il faut donc souvent ajouter du sable de granulométrie moyenne (2 à 3 mm).

Tous les terreaux doivent correspondre à la norme NF U 44-551. La norme définit six dénominations en fonction du pH, de la teneur en matière organique et du rapport entre teneur en matière organique et teneur en azote (MO/N). Il s’agit de terreau, de terre de bruyère, de tourbière, de tourbe et de substrat végétal non fermenté (paille fraîche, sphagnum, racines, écorces).

Principaux constituants[modifier | modifier le code]

  1. des tourbes blondes et noires représentent 60 à 80 % de la composition
  2. des écorces de pin et les fibres de bois compostées allègent le terreau et assurent une bonne porosité du milieu
  3. des fibres de coco pour les mêmes fonctions
  4. de la vermiculite et de la perlite pour favoriser le drainage
  5. de la terre végétale ou argile
  6. des agents mouillants et/ou agents hydratants
  7. des matières fertilisantes (engrais)
  8. de la magnésie
  9. de la chaux dolomitique (celle-ci apporte le calcium indispensable aux plantes)

Différents types commerciaux[modifier | modifier le code]

  • terreau plantes vertes, géraniums, rempotage, universel… Leur composition étant relativement proche, cette différenciation semble relever plus de segmentation du marché que d'arguments culturaux
  • terreau plantation, rosiers
  • terreau de semis, fin et très poreux.
  • terreau spéciaux : orchidées, cactus, agrumes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CNTRL »,‎ .
  2. Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle: appliquée aux arts, à l'agriculture, à l'économie rurale et domestique, à la médecine, etc.. Deterville, 1819. Consulter en ligne
  3. http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/guide_mf_et_sc_final_01_02_2005.pdf