Syngué sabour. Pierre de patience (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Syngué sabour. Pierre de patience

Réalisation Atiq Rahimi
Scénario Atiq Rahimi
Jean-Claude Carrière
Acteurs principaux
Sociétés de production The Film
Studio 37
Razor Film Produktion
Arte France Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Genre Drame
Sortie 2012
Durée 1 h 42 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Syngué sabour. Pierre de patience (persan : سنگ صبور ) est un drame franco-germano-afghan réalisé par Atiq Rahimi, d'après son roman homonyme, sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film retrace les quelques semaines que passe une jeune femme au chevet de son mari, inconscient parce que blessé à la nuque par une balle. L'histoire se passe dans une ville en proie à la guerre civile, qui pourrait être Kaboul. Livrée à elle-même dans un univers hostile, la jeune femme se réfugie avec ses deux filles chez sa tante, une femme indépendante. Mais elle revient quotidiennement dans sa maison prendre soin de son mari. Ces longs moments de veille, entrecoupés par les bruits de la guerre, l'intrusion de miliciens, la visite du mollah, seront l'occasion pour la jeune femme de confier ses états d'âme à son mari et petit à petit de lui livrer ses plus lourds et intimes secrets. Le blessé devient malgré lui syngué sabour, la pierre de patience à qui l'on confie ses souffrances, ses désirs et ses secrets.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné en 6 semaines, dont une à Kaboul pour certaines scènes d'extérieur jour, et cinq au Maroc[1], dans une ancienne cimenterie du quartier des Roches noires à Casablanca[2]. Le choix du Maroc a été guidé par des impératifs de sécurité, une optimisation des coûts, et des difficultés techniques[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Reumont, « Syngué sabour – Pierre de patience », sur le site de l'AFC.
  2. Clair Rivière, « Tournage. Bienvenue à Kaboul », Telquel, 3 décembre 2011.
  3. Ollivier Pourriol, « «Syngué sabour», la force du silence », Marianne, 1er mars 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]