Stuttgart 21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du projet Stuttgart 21

Stuttgart 21 est un projet ferroviaire et urbain allemand visant à complètement réagencer et moderniser le nœud ferroviaire de Stuttgart. Avec la nouvelle ligne WendlingenUlm, le projet est aussi officiellement appelé projet ferroviaire Stuttgart-Ulm (Bahnprojekt Stuttgart–Ulm)[1].

Le cœur du projet est la transformation de la gare centrale de Stuttgart actuellement de type cul-de-sac en une gare souterraine de passage[2]. De plus, les voies ferrées des deux côtés vont être adaptées et connectées à des tunnels. En surface, le terrain pour l'instant occupé par les voies pourra ainsi être récupéré (environ 100 ha), il sera nettoyé et reconverti pour le développement de la ville.

Une nouvelle gare Filderbahnhof est prévue au niveau de l'aéroport de Stuttgart pour le relier au réseau régional et national, par une nouvelle ligne directe jusqu'à la gare centrale. À Stuttgart-Untertürkheim (quartier de la ville), une gare de service sera installée et une nouvelle station de S-Bahn Mittnachtstraße est prévue dans le quartier Rosenstein[3]. La ligne continuera en direction d'Ulm sur la nouvelle voie rapide WendlingenUlm. Dans le cadre du projet Stuttgart 21, 57 km de voies ferrées seront créés, dont 30 km de ligne à grande vitesse et 33 km souterrains répartis en 16 tunnels, ainsi que 18 ponts[3].

Stuttgart 21, la liaison Wendlingen–Ulm et le projet Neu-Ulm 21 font partie de la magistrale européenne ParisBudapest. Le projet est supporté conjointement par Deutsche Bahn, la République fédérale d'Allemagne, le Bade-Wurtemberg, la région et la ville de Stuttgart.

Travaux de démolition et manifestation à la gare de Stuttgart en août 2010
Panonceau brandi par les opposants au projet lors d’une manifestation en juin 2013.

Les travaux de construction devraient débuter en 2010 et être achevés en 2020. Le projet fait l’objet d’une controverse. L'opposition au conseil municipal et au Landtag critique notamment le manque de rentabilité et les coûts entraînés par le projet, reprochant par ailleurs aux organisateurs de ne pas prendre suffisamment en considération les incidences possibles pour l'environnement (géologie, espaces verts). La démolition de l'aile nord de la gare le 25 août 2010 et l'abattage des arbres dans le Schlossgarten dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2010 ont constitué jusqu'à présent les points culminants sentimentaux des manifestations. La manifestation du 30 septembre 2010 dans le Schlossgarten, préalablement à l'abattage d'arbres parfois âgés de plusieurs centaines d'années, fut réprimée violemment par les forces de l'ordre. Le lendemain, une manifestation réunissait 50 000 personnes. Afin d'apaiser les esprits et de redonner un cadre plus objectif aux discussions concernant le projet, les défendeurs et les opposants au projet se sont accordés à poursuivre les discussions dans le cadre d'une procédure d'arbitrage introduite sous la direction de Heiner Geißler, ancien secrétaire général de la CDU (Union chrétienne démocrate). La procédure a commencé officiellement le 22 octobre 2010 et elle a lieu publiquement.

Structure du projet[modifier | modifier le code]

Description du projet principal[modifier | modifier le code]

Plan des sept parties du projet

Le projet Stuttgart 21 a été divisé en sept parties, dont chacune fait l'objet d'une procédure administrative spécifique[4] :

  • Partie 1.1 : Transformation de l'ancienne gare centrale, adaptation des voies d'accès.
  • Partie 1.2 : Construction d'un tunnel de 9,5 kilomètres, le Fildertunnel, reliant la gare centrale au plateau du Filder.
  • Partie 1.3 : Construction d'une nouvelle gare au nord de l'aéroport, la Filderbahnhof et raccordement de cette dernière à la ligne de Stuttgart à Singen, la Gäubahn. La ligne de S-Bahn passant par l'aéroport doit être reliée à la ligne Stuttgart-Wendlingen par un tunnel (Flughafenkurve) ainsi qu'à la ligne Stuttgart-Singen (par la Rohrer Kurve, située plus à l'ouest).
  • Partie 1.4 : Construction d'un tronçon de la future ligne Wendlingen-Ulm, entre l'aéroport et le Neckar.
  • Partie 1.5 : Construction de voies souterraines depuis Feuerbach et Bad Cannstatt, pour les trains nationaux et régionaux, et édification d'une nouvelle gare de S-Bahn, Mittnachtstrasse, dans laquelle s'arrêteront à l'avenir les S-Bahn venant de Bad Cannstatt et se dirigeant vers la gare centrale. Pour la ligne en provenance de Bad Cannstatt doivent être construits un pont de 355 m au-dessus du Neckar et un tunnel, le Rosensteintunnel.
  • Partie 1.6a : Construction du tunnel d'Obertürkheim, d'une longueur de 6 kilomètres, reliant la gare centrale à Obertürkheim et Untertürkheim ; raccordement de la gare de la partie 1.6b.
  • Partie 1.6b : Construction d'une gare de dépôt à Untertürkheim.

Le projet de construction d'une nouvelle ligne entre Wendlingen et Ulm est également divisé en parties, numérotées de 2.1 à 2.5.

Travaux optionnels[modifier | modifier le code]

Après l'expertise relative à l'aménagement du territoire, trois propositions complémentaires ont été faites, qui concernent la partie 1.5 du projet principal. D'après la Deutsche Bahn, elles pourraient être réalisées postérieurement « sans incidence significative sur le trafic ferroviaire »[5].

  • La T-Spange : construction d'une ligne de S-Bahn directe entre Bad Cannstatt et Feuerbach.
  • L'option P : création d'une troisième et d'une quatrième voie entre la gare centrale et celle de Feuerbach, qui emprunteraient le tunnel Bad Cannstatt.
  • L'option Nordkreuz : utilisation pour le S-Bahn des lignes de la Gäubahn et connexion de ces dernières avec les voies de S-Bahn en direction de Feuerbach et Bad Cannstatt.
Stuttgart, 13 Août 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.das-neue-herz-europas.de/default.aspx Site officiel du projet
  2. http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=1885593
  3. a et b (de) DB ProjektBau GmbH: Neubauprojekt Stuttgart–Ulm. Neue Strecken, neues Verkehrskonzept für die Region, Deutschland und Europa. (Fichier PDF, 5,2 MB)
  4. (de) Site officiel du projet : Neuordnung Bahnknoten Stuttgart
  5. « PFA 1.5, Erläuterungsbericht, Teil III, Beschreibung des Planfeststellungsbereich »,‎ 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]