Song (État)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Song était un État chinois durant la période de la dynastie Zhou, d'environ 1040 à 286 av. J.-C., localisé dans l'actuelle province du Henan.

Cet État est fondé après la défaite définitive de la dynastie Shang par les Zhou. Un frère du dernier roi Shang se voit concéder un fief par les vainqueurs, et établit alors les bases de la principauté de Song. Il peut ainsi poursuivre le culte des ancêtres dynastiques de la dynastie Shang, mais ne dispose plus de la puissance de ses illustres prédécesseurs. Sa capitale est établie à Shangqiu. Cette époque est attestée par les découvertes archéologiques du site de Daqinggong, dominées par une tombe présentant un matériel archéologique (notamment des vases en bronze rituels et des armes) proche du style Shang. Le défunt enterré dans cette tombe princière, nommé Changzi Kou, pourrait ne faire qu'un avec Weizi Qi, le fondateur de l’État de Song.

La principauté de Song joue un rôle secondaire dans l'histoire des royaumes de la période Zhou, à quelques exceptions près. Durant la période des Printemps et des Automnes, le duc Xiang de Song (651-637 av. J.-C.) est un des plus puissants princes de la Plaine centrale, pouvant revendiquer le statut d'hégémon, mais il est finalement vaincu par Chu. Les dernières années de Song sont marquées par de nouvelles tentatives d'émancipation face aux grandes puissances : plusieurs révoltes secouent la cour princière, aboutissant à la montée sur le trône du prince Dai Yan, qui se proclame roi sous le nom de Kang en 317 av. J.-C. Il réussit quelques campagnes militaires victorieuses, s'empare de la principauté de Teng, mais est finalement vaincu en 286 av. J.-C. par son puissant voisin, Qi. Song est alors annexé par ce dernier.