Sinabung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sinabung
Vue du Sinabung le 13 septembre 2010.
Vue du Sinabung le 13 septembre 2010.
Géographie
Altitude 2 460 m[1]
Massif Bukit Barisan
Coordonnées 3° 10′ 12″ N 98° 23′ 31″ E / 3.17, 98.391943° 10′ 12″ Nord 98° 23′ 31″ Est / 3.17, 98.39194  [1]
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Province Sumatra du Nord
Kabupaten Karo
Géologie
Âge Pleistocène
Roches Andésite, dacite
Type Volcan gris
Activité En éruption
Dernière éruption depuis le 16 septembre 2013
Code 0601-08=

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Sinabung

Le Sinabung, en indonésien Gunung Sinabung, est un stratovolcan culminant à 2 460 mètres d’altitude sur l’île de Sumatra en Indonésie[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysage volcanique au sommet du Sinabung entre 1910 et 1925, la personne assise donne l’échelle.

Le volcan se situe dans le nord de l'île de Sumatra, à mi-distance entre Medan et le lac Toba.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après au moins 400 ans de sommeil, il entre en éruption du 29 août à fin septembre 2010[2], entraînant l'évacuation de milliers de personnes[3].

Le 16 septembre 2013, une nouvelle éruption force les autorités indonésiennes à évacuer près de dix mille personnes[4]. Cette longue éruption a montré une intensité inégale mais ses pluies de cendre brûlante et de roche ont touché le 5 décembre 2013 les villages alentours. Le 31 décembre 2013, le gouvernement indonésien fait évacuer tous les habitants dans un rayon de cinq kilomètres après une série de neuf explosions successives la nuit du 30 décembre, projetant un nuage de cendres à 7 000 mètres de hauteur[5]. Le 1er février 2014, un nouvel épisode éruptif déclenche un nuage pyroclastique qui atteint le village de Sukameriah où se trouvent des personnes qui ont pénétré dans la zone rouge interdite d'accès. On dénombre plusieurs morts[6],[7]. Durant le reste du mois de février 2014, l'activité réside principalement par la mise en place d'une volumineuse et lente coulée de lave visqueuse sur son flanc est-nord-est, recouvrant les dépôts pyroclastiques antérieurs[8],[9][réf. insuffisante].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Global Volcanism Program - Sinabung », sur http://www.volcano.si.edu/ (consulté le 31 août 2010).
  2. (en) « Rapports hebdomadaires de septembre 2010 », Global Volcanism Program (consulté le 4 juillet 2011)
  3. AFP, « Indonésie : le volcan Sinabung se réveille après 400 ans, des milliers d'évacuations », Le Parisien,‎ 29 août 2010 (lire en ligne).
  4. Indonésie: près de 10000 évacués après l'éruption d'un volcan, La Libre Belgique en ligne, 17 septembre 2013
  5. Indonésie : des milliers de personnes fuient un volcan en éruption, Le Monde en ligne, 31 décembre 2013
  6. Réveil brutal d'un volcan en Indonésie: au moins 15 morts, La Libre Belgique, 2 février 2014
  7. Le volcan Sinabung tue au moins 14 personnes à Sumatra, Tribune de Genève, 1er février 2014
  8. Volcan Tungurahua et Sinabung: on fait le point, Blog Culture Volcans, 7 février 2014
  9. 25/02/2014. Sinabung, Tungurahua, Popocatepetl,, Blog Actualité volcanique mondiale, 25 février 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :