Semnopithèque blanchâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trachypithecus vetulus

Le Semnopithèque blanchâtre (Trachypithecus vetulus) est un primate de la famille des Cercopithecidae. Ce semnopithèque est endémique du Sri Lanka. La dégradation de l'habitat naturel de ce singe a provoqué la disparition de plus de 50 % des membres de l'espèce, faisant du Semnopithèque blanchâtre une espèce déclarée menacée par l'UICN.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Les adultes mesurent entre 44,7 et 67,3 cm avec une queue allant de 58,9 à 85,1 cm. Leur pelage est brun-noir avec les moustaches blanches, de légères variations apparaissent au sein des sous-espèces. Celui des jeunes est gris clair. Les mâles adultes pèsent en moyenne 8,5 kg et les femelles, légèrement plus légères, affichent un poids moyen de 7,8 kg[réf. nécessaire].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le semnopithèque blanchâtre est essentiellement folivore (se nourrit de feuilles) et le reste de son régime se compose de fruits, fleurs et graines qu'il trouve dans son habitat naturel. Son estomac compartimenté lui permet de digérer la cellulose qui compose la majorité de ses repas[réf. nécessaire].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon la troisième édition de Mammal Species of the World de 2005 :

  • Trachypithecus vetulus vetulus (Erxleben, 1777) - (EN) En danger
  • Trachypithecus vetulus nestor (Bennett, 1833) - (CR) En danger critique d'extinction
  • Trachypithecus vetulus monticola (Kelaart, 1850) - (EN) En danger
  • Trachypithecus vetulus philbricki (Phillips, 1927) - (EN) En danger

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Cercopithecus vetulus Erxleben, 1777
  • Presbytis senex (Erxleben, 1777)
  • Presbytis vetulus (Erxleben, 1777)
  • Semnopithecus vetulus (Erxleben, 1777)

Menaces et conservation[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Trachypithecus vetulus nestor (le semnopithèque Nestor) est incluse depuis 2004 dans la liste des 25 espèces de primates les plus menacées au monde[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. A. Mittermeier, C. Schwitzer, A. B. Rylands, L. A. Taylor, F. Chiozza, E. A. Williamson et J. Wallis (ill. S. D. Nash), Primates in Peril : The World's 25 Most Endangered Primates 2012–2014, Arlington (VA), IUCN/SSC Primate Specialist Group (PSG), International Primatological Society (IPS), Conservation International (CI) et Bristol Conservation and Science Foundation (BCSF),‎ 2012, PDF, 91 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bases de références[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]