Lémur aux yeux turquoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eulemur macaco flavifrons, Eulemur flavifrons • Lémur de Sclater

Eulemur macaco flavifrons

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Couple de Lémurs aux yeux turquoise

Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Sous-ordre Strepsirrhini
Infra-ordre Lemuriformes
Super-famille Lemuroidea
Famille Lemuridae
Genre Eulemur
Espèce Eulemur macaco

Sous-espèce

Eulemur macaco flavifrons
(Gray, 1867)

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A4cd :
En danger critique d'extinction

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

Le Lémur aux yeux turquoise, aussi appelé Lémur de Sclater, est un primate lémuriforme de la famille des Lemuridae, endémique des forêts tropicales de Madagascar. Longtemps considéré comme une sous-espèce du Lémur noir (Eulemur macaco flavifrons), certains auteurs le considèrent désormais comme une espèce séparée (Eulemur flavifrons).

Description[modifier | modifier le code]

Lorsque le jeune naît, il a le pelage brun roux de sa mère. Les mâles deviennent noirs à l'âge de 6 semaines. Il mesure environ 95 cm (40 cm de corps et 55 cm de queue) et pèse environ 2,5 kg. C'est le seul primate à avoir les yeux bleus en dehors de l'espèce humaine. Sa longévité est d'environ 22 ans.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il est omnivore il se nourrit essentiellement de fruits et de feuilles mais aussi d'insectes.

Lémur aux yeux turquoise au Zoo de Philadelphie

Menaces et conservation[modifier | modifier le code]

Cette sous-espèce est incluse depuis 2008 dans la liste des 25 espèces de primates les plus menacées au monde[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. A. Mittermeier, C. Schwitzer, A. B. Rylands, L. A. Taylor, F. Chiozza, E. A. Williamson et J. Wallis (ill. S. D. Nash), Primates in Peril : The World's 25 Most Endangered Primates 2012–2014, Arlington (VA), IUCN/SSC Primate Specialist Group (PSG), International Primatological Society (IPS), Conservation International (CI) et Bristol Conservation and Science Foundation (BCSF),‎ 2012, PDF, 91 p. (lire en ligne)

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :