Piliocolobus rufomitratus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colobe bai à tête rousse, Colobe roux de la Tana

Piliocolobus rufomitratus

alt=Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Sous-ordre Haplorrhini
Infra-ordre Simiiformes
Micro-ordre Catarrhini
Super-famille Cercopithecoidea
Famille Cercopithecidae
Sous-famille Colobinae
Genre Piliocolobus

Nom binominal

Piliocolobus rufomitratus
Peters, 1879

Synonymes

  • Procolobus rufomitratus rufomitratus

Statut de conservation UICN

( EN )
EN B1ab(iii,v) : En danger
Procolobus rufomitratus rufomitratus

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

Le Colobe bai à tête rousse[1] (Piliocolobus rufomitratus) est un singe africain de famille des Cercopithecidae. La classification de ce colobe fait encore débat parmi les spécialistes.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Il est également appelé Colobe roux de la Tana[1] ou Colobe bai de Tana[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Le rang exact de ce taxon ne fait pas consensus. En 2003, Grubb et al.[3] reconnaissent Piliocolobus comme un sous-genre de Procolobus et considèrent neuf sous-espèces pour Procolobus (Piliocolobus) rufomitratus. En 2005, Groves[4] sépare le genre Piliocolobus et élève plusieurs sous-espèces (dont Procolobus rufomitratus rufomitratus) au rang d'espèces.

Menaces et conservation[modifier | modifier le code]

Cette espèce est incluse depuis 2002 dans la liste des 25 espèces de primates les plus menacées au monde[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne)
  2. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  3. (en) P. Grubb, T. M. Butynski, J. F. Oates, S. K. Bearder, T. R. Disotell, C. P. Groves et T. T. Struhsaker, « Assessment of the Diversity of African Primates », International Journal of Primatology, vol. 24, no 6,‎ 2003, p. 1301-1357.
  4. (en) Colin P. Groves, « Order Primates », dans Wilson, D.E. & Reeder, D.M., Mammal Species of the World : Third Edition, Baltimore, Johns Hopkins University Press,‎ 2005, p. 111–184.
  5. (en) R. A. Mittermeier, C. Schwitzer, A. B. Rylands, L. A. Taylor, F. Chiozza, E. A. Williamson et J. Wallis (ill. S. D. Nash), Primates in Peril : The World's 25 Most Endangered Primates 2012–2014, Arlington (VA), IUCN/SSC Primate Specialist Group (PSG), International Primatological Society (IPS), Conservation International (CI) et Bristol Conservation and Science Foundation (BCSF),‎ 2012, PDF, 91 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :