Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) sont une filière universitaire française (74e section), qui forme les futurs professionnels du secteur des activités physiques et sportives. Il existe actuellement une cinquantaine de structures universitaires rattachées à cette section, réparties sur l'ensemble du territoire national.

Les STAPS préparent à l’ensemble des métiers relatifs au sport, à l’activité physique, au mouvement : entraîneur, professeur d'Éducation physique et sportive, professeur de sport, éducateur sportif, préparateur physique, préparateur mental, professeur en activités physiques adaptées, professionnels de la conception, de la vente de matériels sportifs, professionnels du tourisme sportif et de l’événementiel sportif, gestionnaires d’installations et d’entreprises liées au sport, etc.

En septembre 2012, les UFR STAPS accueillaient 44 500 étudiants, dont 18 800 en première année de Licence.

Spécialités[modifier | modifier le code]

La politique de développement des UFR STAPS est coordonnée par la Conférence des directeurs et doyens STAPS (C3D)[1]. L'objectif de cette organisation est de structurer l'offre de formation de la discipline au niveau national, et de la promouvoir auprès des instances politiques et des employeurs. La C3D a ainsi permis de construire une offre de formation homogène sur le territoire national, autour de cinq spécialités déclinées aux niveaux Licence et Master. Ces spécialités ont été inscrites par la C3D au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Cet effort de rationalisation de l'offre de formation est un exemple assez unique dans le paysage universitaire[réf. nécessaire].

Éducation et motricité[modifier | modifier le code]

La spécialité « Éducation et motricité » forme des professionnels de l’enseignement, de l’animation sportive et, plus largement, de l’intervention éducative dans le champ des activités physiques, sportives et artistiques. Elle prépare les étudiants à concevoir et encadrer des activités de formation dans les domaines de l’éducation physique et sportive (EPS), du sport et de l’éducation pour la santé. La formation, centrée sur l’intervention pédagogique, articule enseignements théoriques, méthodologie de l’argumentation et de l’expression écrite, analyse vidéo de la performance et pratiques sportives diversifiées.

Depuis la réforme dite de mastérisation de la formation des enseignants, la licence « éducation et motricité » débouche naturellement sur des masters « Enseignement » consacrés à l’Éducation physique et sportive. Ces masters, mis en place dans 42 UFR STAPS, le plus souvent en collaboration avec les IUFM, visent simultanément la préparation aux concours de recrutement et la formation professionnelle des futurs enseignants.

En 2012-2013, la spécialité « Éducation et motricité » regroupe 35 % des étudiants de Licence. Les masters Enseignement regroupent 37 % des étudiants inscrits en master STAPS [2].

Entraînement sportif[modifier | modifier le code]

L’objectif de la Licence Entraînement sportif est de former des professionnels de l’entraînement, de l’animation, de la préparation physique et psychologique ainsi que des cadres sportifs dans le secteur fédéral et associatif sportif. Les étudiants sont amenés à intervenir sur tout public (enfants, adolescents, adultes et personnes âgées) et à tous niveaux (débutants, loisirs, confirmés et sportifs de haut niveau). La formation comprend un ensemble de cours scientifiques et théoriques en relation avec des cours appliqués et pratiques et une option sportive dominante.

La poursuite des études est possible dans les masters « Entrainement et optimisation de la performance sportive », permettant à l’étudiant de développer une triple compétence scientifique, professionnelle et sportive, afin d’assurer la conception, le pilotage et l’expertise de programmes d’entraînement, d’optimisation de la performance sportive et de ré-athlétisation. Les métiers visés sont ceux d’entraîneur sportif, de préparateur physique, nutritionnel ou mental, de coach personnel (mental, physique), de Directeur technique sportif, de Directeur et cadre de structure privée à objectif sportif (évaluation de la performance) de Manageur sportif, ou de Consultant auprès d’organisations sportives ou d’athlètes.

En 2012-2013, la spécialité « Entraînement Sportif » regroupe 22 % des étudiants de Licence. Les masters de cette filière regroupent 13 % des étudiants inscrits en master STAPS [3].

Activité Physique Adaptée et Santé[modifier | modifier le code]

La formation en APA et Santé a pour finalité de former des Enseignants en Activités Physiques Adaptées (EAPA). Le spécialiste des Activités Physiques Adaptées a pour mission de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes d’intervention, de prévention et d’éducation pour la Santé par l’Activité Physique Adaptée auprès de personnes relevant des catégories précitées.

Cette formation exige de la part des étudiants une réelle motivation et l’acquisition de solides compétences investissables dans les divers secteurs professionnels de l’inadaptation, de la santé et de la prévention. La formation cible particulièrement les domaines de l’inadaptation sociale, des déficiences comportementales et mentales, des déficiences neuro-motrices et locomotrices, des déficiences physiologiques et métaboliques, de la perte d’autonomie et le vieillissement. Les métiers visés par cette mention sont principalement ceux d'enseignant en A.P.A dans les secteurs de la déficience, de l’inadaptation et de la perte d’autonomie, de coordonnateur de programmes d’intervention, de prévention et d’insertion par l’Activité Physique Adaptée, d'entraîneur en Activités Physiques et Sportives Adaptées

La poursuite des études est possible dans les masters « Activité Physique Adaptée pour la Santé ». Le titulaire de ces masters conçoit, planifie, supervise, évalue des programmes de promotion, de prévention, de prise en charge, de réhabilitation et de réinsertion par l’activité physique adaptée. Il peut occuper une fonction d'ingénieur dans les structures de recherche et développement prenant en compte les effets de l'activité physique à des fins de santé. Ces activités concernent aussi bien les publics sains (prévention primaire…) que les publics à besoin spécifiques (vieillissement, pathologie, exclusion sociale…).

En 2012-2013, la spécialité « Activité Physique Adaptée et Santé » regroupe 23 % des étudiants de Licence. Les masters de cette filière regroupent 15 % des étudiants inscrits en master STAPS [4]

Management du Sport[modifier | modifier le code]

L’objectif de la spécialité Management du Sport est de former des professionnels de la gestion et de l’organisation des activités physiques et sportives pour tous types de public (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées ou handicapées) et dans les différents secteurs d’activité liés au sport. La Licence management du Sport permet d’accéder à tous les métiers du développement des activités physiques et de loisirs au sein de petites structures ou concernant des populations spécifiques.Les secteurs particulièrement visés sont les organisations sportives associatives (fédérations sportives, ligues, clubs, etc.), les organismes publics et privés de gestion du sport et l’événementiel.

L’architecture de cette Licence est conçue pour permettre d’accéder à des métiers liés à la direction de petites structures ou à la participation à la direction d’organisations plus importantes dans les secteurs (privé non marchand, privé marchand, public). Même si cette Licence ne vise pas des fonctions d’encadrement sportif, les étudiants conservent, en parallèle des cours théoriques, une option sportive qui les inscrit fortement dans le milieu et la culture sportifs. Ils développent par ailleurs leur connaissance des publics et de leurs attentes diversifiées au travers de la pratique d’activités physiques de loisirs diversifiées (activités de pleine nature et/ou urbaine).

La poursuite des études est possible dans les masters « Management du sport, du tourisme et des loisirs sportifs ». Ces masters visent à former des cadres qui travaillent dans le secteur du sport amateur ou professionnel au sein d’organisations sportives, de tourisme ou de loisirs sportifs diversifiées appartenant aux secteurs public (État, collectivités territoriales, établissements publics de coopération intercommunale), privé non marchand (fédérations, groupements et clubs sportifs ; associations, coopératives, entreprises du secteur de l’économie sociale, sociétés d'économie mixte), privé marchand (distribution sportive, sociétés commerciales, entreprises).

En 2012-2013, la spécialité « Management du Sport » regroupait 17 % des étudiants de Licence. Les masters de cette filière regroupent 25 % des étudiants inscrits en master STAPS [5]

Ergonomie, Sport et Performance[modifier | modifier le code]

La spécialité « Ergonomie, Sport et Performance Motrice », forme des professionnels du matériel sportif, de la réalisation et de l’aménagement des locaux et des espaces sportifs et industriels, au travers d’une formation spécifique destinée à étudier la motricité à travers une approche holistique (prise en compte des facteurs biomécaniques, psychologiques, physiologiques, sociétaux, environnementaux). L’objectif de cette formation est de faire acquérir aux étudiants des principes et des méthodes permettant d’analyser et de mesurer le comportement, afin d’améliorer le confort du pratiquant et/ou d’optimiser sa performance.

La poursuite des études est possible dans les masters « Ingénierie et ergonomie de l’activité physique : conception de produits et de services ». Ces masters visent les filières de l’industrie concernées par l’activité physique et faisant appel à l’ingénierie : industries des articles de sport et de loisir, du secteur sanitaire et social, des transports, des biens d’équipement, des produits alimentaires et des produits de santé, Etablissements Publics Scientifiques et Techniques, organismes de recherche, entreprises de prestation de services, sociétés de d’expertise, etc.

Les étudiants suivant ces masters sont formés pour occuper des métiers multiples : responsable de projet technique, responsable technico-commercial, ingénieur-conseil, ingénieur de recherche, ingénieur-développement, responsable qualité, responsable logistique, etc.

En 2012-2013, la spécialité « Ergonomie, Sport et Performance Motrice » regroupait 2 % des étudiants de Licence. Les masters de cette filière regroupent 2,4 % des étudiants inscrits en master STAPS [6].

Débouchés[modifier | modifier le code]

Depuis une vingtaine d'années, l'offre de formation s'est diversifiée et étoffée, pour viser un ensemble large de métiers et de domaines d'intervention.

Les études récentes mettent en évidence des taux d'insertion de l'ordre de 92 à 93 % pour les titulaires de diplômes STAPS (Licence ou Master), ce qui dénote de la remarquable employabilité des étudiants engagés dans cette filière[7].

Ces dernières années, les effectifs nationaux en première année augmentent régulièrement  : 13 251 en 2009, 14 965 en 2010, 17 846 en 2011, 18 769 en 2012 [3].

La recherche en STAPS[modifier | modifier le code]

Les UFR STAPS développent une activité de recherche essentiellement pluridisciplinaire, dans 62 laboratoires ou équipes de recherche répartis sur tout le territoire national. Ces travaux touchent des domaines divers : contrôle moteur, neurosciences, biomécanique, biologie, physiologie, sciences sociales, management, psychologie sociale, etc. Cette diversité des approches reflète la richesse et la diversité des disciplines enseignées dans les UFR STAPS. Ces laboratoires entretiennent souvent des relations étroites avec les communautés scientifiques de leurs disciplines de rattachement.

Les enseignants chercheurs en STAPS ont fondé un ensemble de sociétés savantes :

L’Association Francophone pour la Recherche en Activités Physiques et Sportives (AFRAPS)[7] est la plus ancienne des sociétés savantes du domaine. Elle a publié un certain nombre d’ouvrages de référence sur les productions scientifiques issues des UFR STAPS. L’AFRAPS édite la revue pluridisciplinaire STAPS[8], qui se spécialise de plus en plus dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales appliquées aux activités physiques et sportives. Cette revue est la seule à avoir un Impact Factor de 0,339 dans Scopus, mais n'est pas reconnue par l'AERES STAPS. Elle a été créée en 1980. par la conférence des directeurs d'UEREPS. Les directeurs en ont été les professeurs Gérard Bruant (de 1980 à 1987), Jean-Claude Lyleire (de 1987 à 1989), Pierre Chifflet (de 1989-1997), Richard Pfister (de 1997-2001), Jacques Gleyse (de 2001-2013). Elle est dirigée aujourd'hui par le professeur Christian Vivier. Elle a publié à ce jour 100 numéros.

L’Association des Chercheurs en Activités physiques et Sportives (ACAPS)[9] a vocation à regrouper l’ensemble des enseignants-chercheurs du domaine, toutes disciplines confondues. Elle organise un congrès international biannuel qui est un moment important de rencontre pour la communauté des STAPS. L’ACAPS édite la revue Movement & Sport Sciences/Science & Motricité[10].

L’Association pour la Recherche sur l’Intervention en Sport (ARIS)[11] regroupe les chercheurs travaillant plus précisément sur l’analyse de l’intervention pédagogique, et vise à promouvoir ce type d’approche dans les UFR STAPS. L'ARIS patrone la revue eJRIEPS - eJournal de la Recherche sur l'Intervention en Education Physique et en Sport. [12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La C3D : La Conférences des Directeurs (Doyens) des UFR STAPS de France
  • ANESTAPS : L'Association Nationale des Étudiants en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives
  • APA-SANTE : Le site des Activités Physiques Adaptées et Santé (APA)
  • Laboratoires STAPS : [13]