Ryōko Sekiguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ryōko Sekiguchi (関口 涼子, Sekiguchi Ryōko?, née à Tokyo le ) est une poétesse et traductrice japonaise.

Sekiguchi étudie l'histoire de l'art à la Sorbonne et obtient un doctorat en littérature comparée et en études culturelles à l'université de Tokyo[1]. Elle publie ses livres en français et en japonais et collabore avec des institutions comme l'Institut national des langues et civilisations orientales[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cassiopée Péca, 1993
  • [Com] position, Tokio, 1996
  • Hakkouseï S´Diapositive, Tokio, 2000
  • Cassiopée Péca, cipM, 2001.
  • Calque, P.O.L, 2001.
  • Le Monde est rond, avec Suzanne Doppelt et Marc Charpin, Créaphis, 2004.
  • Deux marchés, P.O.L, 2005.
  • Héliotropes, P.O.L, 2005.
  • Adagio ma non troppo, Le Bleu du ciel, 2007.
  • Ce n'est pas un hasard, Chronique japonaise, P.O.L., 2011.
  • L'astringent, Argol, coll. Vivres, 2012.
  • Manger fantôme, Argol, coll. Vivres, 2012.
  • Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises, P.O.L, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]