Rue Cler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
7e arrt
Rue Cler
Rue Cler vue depuis la rue Saint-Dominique
Rue Cler vue depuis la rue Saint-Dominique
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Gros-Caillou
Début 111 rue Saint-Dominique
Fin 30 avenue de La Motte-Picquet
Morphologie
Longueur 428 m
Largeur 13 m
Historique
Création 1738, 1826
Dénomination 1864
Ancien(s) nom(s) Rue de l’Église
rue Neuve de l’Église
Géocodification
Ville de Paris 2108
DGI 2106

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Cler

48° 51′ 30″ N 2° 18′ 20″ E / 48.85833, 2.30556

La rue Cler est une voie du 7e arrondissement de Paris, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue Cler est orientée globalement nord/sud, dans le 7e arrondissement de Paris, à mi-chemin entre l’hôtel des Invalides et le Champ-de-Mars. Elle débute au nord au niveau du 111 rue Saint-Dominique, en face de l’église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou, et se termine 428 m au sud au niveau du 30 avenue de La Motte-Picquet.

Outre ces voies, la rue Cler est rejointe ou traversée par plusieurs rues perpendiculaires ; du sud au nord :

Au nord, elle est prolongée par la rue Pierre-Villey.

Entre la rue de Grenelle et l’avenue de La Motte-Piquet, la rue Cler est une voie piétonne. Elle est principalement dédiée aux commerces d'alimentation.

Historique[modifier | modifier le code]

La partie de la rue entre les rues de Grenelle et Saint-Dominique est créée en 1738. La partie entre la rue de Grenelle et l'avenue de La Motte-Picquet est ouverte en 1826.

En 1864, la rue prend le nom du général de brigade français Jean Joseph Gustave Cler, mort en 1859 à la bataille de Magenta.

Édifices[modifier | modifier le code]

La rue Cler comporte les édifices remarquables suivants :

  • nos 4 et 6 : collège Jules-Romains.
  • no 5 : chapelle.
  • no 28 : immeuble dont le rez-de-chaussée comporte une ancienne boucherie chevaline, installée entre 1925 et 1930, dont la devanture et le décor intérieur sont conservés[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ancienne boucherie chevaline », base Mérimée, ministère français de la Culture