Royaume d'Hanthawaddy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Royaume d'Hanthawaddy
ဟံသာဝတီ ပဲခူး တိုင်းပြည် (my)

ဟံသာဝတဳ (mnw)

12871539
15501552

Description de cette image, également commentée ci-après

L'Asie du Sud-Est en 1400
Rose pâle : Royaume d'Ava
Saumon : Royaume d'Hanthawaddy
Rose vif : Lanna
Orange : Royaume de Sukhothaï
Violet : Royaume d'Ayutthaya
Vert foncé : Lan Xang
Rouge : Empire khmer
Bleu : Dai Viet
Jaune : Champa


Informations générales
Capitale MartabanPégou
Langue Môn
Religion Bouddhisme theravada
Histoire et événements
1287 Fondation, sous la vassalité du royaume de Sukhothaï
1330 Indépendance réelle
1385-1424 Guerre de Quarante ans : victoire contre le royaume d'Ava
1539 Mort du dernier souverain et intégration au royaume Taungû
1550-1552 Restauration du pouvoir
Rois
(1er) 1287-1307 Wareru
(Der) 1526-1539 Takayutpi

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Royaume d'Hanthawaddy (birman : ဟံသာဝတီ ပဲခူး တိုင်းပြည် ; Môn : ဟံသာဝတဳ, [hɔŋsawətɔe]) ou Royaume de Pégou fut le principal pouvoir en Basse-Birmanie de 1287 à 1539.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce royaume, de langue mône, fut fondé à Martaban sous le nom de Ramannadesa (ou Ramanya en birman (ရာမညဒေသ) et en môn ရးမည) par le roi Wareru après la chute du royaume de Pagan devant les mongols en 1287. Il était formellement vassal du royaume de Sukhothaï et de la dynastie Yuan[1]. Le royaume devint indépendant de Sukhothaï en 1331, mais resta une fédération lâche des trois centres régionaux de pouvoir môn : le delta de l'Irrawaddy, Pégou et Martaban. Ses rois avaient peu ou pas du tout d'autorité sur leurs vassaux. Martaban fut en rébellion ouverte de 1363 à 1388.

Le règne énergique du roi Razadarit (ou Rajadhirat, r. 1384–1421) assura l'existence du royaume. Razadarit unifia fermement les trois régions de langue mône et repoussa le Royaume d'Ava (de langue birmane) durant la Guerre de Quarante ans (1385–1424), faisant même payer tribut au royaume occidental d'Arakan de 1413 à 1423. La guerre se conclut par un statu quo qui constituait une victoire pour Hanthawaddy, puisqu'Ava abandonnait le rêve de reconstituer le royaume de Pagan. Au cours des années qui suivirent, Pégou aida occasionnellement les rébellions de Taungû et Prome, états vassaux au sud d'Ava, mais évita soigneusement de s'engager dans une guerre à grande échelle.

Après la guerre, Hanthawaddy connut son âge d'or, tandis que son rival entrait dans un lent déclin. Des années 1420 aux années 1530, Hanthawaddy fut le plus puissant et le plus prospère des royaumes de l'après-Pagan. Sous une série de monarques particulièrement doués, Binnya Ran I, Shin Sawbu, Dhammazedi et Binnya Ran II, le royaume put profiter à plein de son commerce extérieur. Ses marchands commerçaient avec tous ceux de l'Océan Indien, remplissant les coffres des rois d'or, d'argent, d'épices et de soie, et de tous les articles des débuts du commerce moderne. Le royaume devint aussi un centre réputé du Bouddhisme theravada. Il établit des relations étroites avec le Sri Lanka et encouragea des réformes religieuses qui se diffusèrent par la suite à tout le pays[2].

La fin du royaume fut brutale. À partir de 1535, il fut constamment attaqué par le royaume de Taungû. Le roi Takayutpi ne réussit pas à mobiliser les importantes ressources d'Hanthawaddy contre celui-ci, pourtant bien plus petit. Mené par son roi Tabinshwehti et son général Bayinnaung, Taungû s'empara du delta de l'Irrawaddy en 1538, de Pégou en 1539 et de Martaban en 1541[3]. Le royaume fut brièvement reconstitué en 1550 après l'assassinat de Tabinshwehti, mais Bayinnaung écrasa la rébellion mône dès 1551.

Les rois de Taungû dominèrent la Basse-Birmanie jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, mais les Môns se souvinrent toujours de l'âge d'or d'Hanthawaddy, et lorsque la dynastie parut près de sa fin, en 1740, ils se soulevèrent contre elle, fondant un bref « royaume restauré d'Hanthawaddy » (1740-1757).

Liste des souverains d'Hanthawaddy[modifier | modifier le code]

Nom Relation Dates de règne Notes
Wareru 1287 – 1307 fondateur
Hkun Law frère 1307 — 1311
Saw O neveu 1311 — 1324
Saw Zein frère 1324 — 1330 transféra la capitale à Pégou
Zein Pun - usurpateur - 1330 (7 jours)
Saw E fils de Saw O 1330 (49 jours)
Binnya E Law fils de Hkun Law 1330 — 1348 retransféra la capitale à Pégou
Binnya U fils de Saw Zein 1348 — 1384
Razadarit (Rajadhirat) fils 1384 – 1421 mena la Guerre de Quarante ans contre Ava
Binnya Dhammaraza fils 1421 — 1426
Binnya Ran I frère 1426 — 1446
Binnya Waru neveu et fils adoptif 1446 — 1450
Binnya Kyan cousin (fils de Binnya Dhammaraza) 1450 — 1453
Leik Munhtaw cousin (fils de Binnya Ran I) 1453 (7 mois)
Shin Sawbu tante (sœur de Binnya Ran I) 1453 — 1471 unique souveraine de Birmanie
Dhammazedi gendre 1471 – 1492 ancien moine
Binnya Ran II fils 1492 — 1526
Takayutpi fils 1526 – 1539 vaincu par la dynastie Taungû

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Maung Htin Aung, A History of Burma, New York and London, Cambridge University Press,‎ 1967, « Pagan and the Mongol Intrusion », p. 78–80
  2. (en) Thant Myint-U, The River of Lost Footsteps--Histories of Burma, New York, Farrar, Straus and Giroux,‎ 2006, 1e éd., relié (ISBN 978-0-374-16342-6 et 978-0-374-16342-6, LCCN 2006009199), p. 64-65
  3. (en) GE Harvey, History of Burma, London, Frank Cass & Co. Ltd.,‎ 1925, « Toungoo Dynasty », p. 153–157

Voir aussi[modifier | modifier le code]