Môn (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Môn
Pays Birmanie, Thaïlande
Nombre de locuteurs 851 000[1]
Typologie SVO, isolante, à registres
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mnw
IETF mnw

Le môn est une langue parlée :

Si l'on en croit l'épigraphie, la langue môn était en usage dans ces mêmes régions au Xe siècle après J.-C.

Le môn fait partie du groupe mônique de la branche môn-khmer de la famille des langues austroasiatiques.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Le système des consonnes du môn est résumé dans le tableau ci-dessous :

Labiale Dentale Alvéo-palatale Vélaire Glottale
Occlusives Sourde p t c k ' [ʔ]
Sourde aspirée ph th ch kh
Implosives b p
Fricatives s sh [ʃ] h
Nasales m n ny [nj] ng [ŋ]
Roulées r/l
Semi-voyelles w y

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le môn a 5 voyelles :

  • /a/ se prononce comme en français
  • /e/ se prononce "ê"
  • /i/ se prononce comme en français
  • /o/ se prononce comme en français
  • /u/ se prononce "ou".

Diphtongues[modifier | modifier le code]

Le môn a 3 types de diphtongues :

  • Glides ou semi-voyelles du 1er type : /ui/, /ue/, /uu/, /uo/,
  • Glides du 2e type : /ow/, /ow/, /ey/, /uy/,
  • Diphtongues classiques : /iu/, /eu/, /uu/, /ou/, /ou/, /aw/, /ay/.

Lexique[modifier | modifier le code]

Pronoms[modifier | modifier le code]

Personnels[modifier | modifier le code]

Singulier Pluriel
1re personne ‘ua poi, poi taw’
2e personne entre deux femmes, ou entre femme et homme du même âge pèh pèh taw’
entre deux hommes du même âge cakaw cakaw taw’
à un homme, forme polie manè manè taw’
3e personne plus âgée nyeh nyeh taw’
plus jeune dè’ dè’ taw’

Démonstratifs[modifier | modifier le code]

Interrogatifs[modifier | modifier le code]

Môn Français
nyeh kòh… qui?
mumu’… quoi?
mu (substantif) ke’kaw-la… quel?
(substantif) ke’kaw la… quel?
…la… où, quel?
…’a-la… où?
tanày la… où?
cha la… quand?
‘akoin la… quand?
mu hat… pourquoi?
muci’… combien?
pam-la… comment?
ne’-nua-la… comment?

Cardinaux[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous donne les nombres cardinaux en môn, en khmer, en mường khến et en vietnamien, et leur traduction en français :

Môn Khmer Mường Khến Vietnamien Français
mòa muy mộch một un
ba py hal hai, đôi deux
poa’ bey pa ba trois
pon bounn pốn bốn quatre
masang / masun prram đăm năm cinq
karaw / taraw prram muy kháu sáu six
thapo’ prram py pảy bảy sept
tacam / hacam prram bey thám tám huit
tacit / hacit prram buon chín chín neuf
cao’ dhop mườl mười, chục dix
cao’ mòa dhop muy mười một onze
cao’ ba dhop py mười hai douze
co sang dhop prram mười lăm quinze
ba co m(a) phey hai mươi vingt
ba co mòa m(a)phey muy hai mươi một vingt et un
ba co sang/ba co sun m(a) phey prram hai mươi lăm vingt-cinq
poa co sang/sun sam syep prram ba mươi lăm trente-cinq
masang co/masun co ha syep năm mươi cinquante
mòa klom muy royh một trăm cent
mòa langèm/mòa ngèm muy poan một nghìn mille
mòa la’ muy meun mười nghìn dix mille
mòa kat dhop meun một trăm nghìn cent mille

On remarque la plus grande proximité entre le môn et le vietnamien qu'entre le môn et le khmer.

Le verbe[modifier | modifier le code]

Flexion[modifier | modifier le code]

Le verbe môn n'a de flexion ni pour la personne, ni pour le temps :

  • ‘ua chen = j'aime, ai aimé, aimerai
  • cakaw chen = tu aimes, as aimé, aimeras
  • nyeh chen = il/elle aime, a aimé, aimera
  • poy taw’ chen = nous aimons, avons aimé, aimerons

etc.

Temps[modifier | modifier le code]

Le temps peut se marquer à l'aide d'un adverbe :

  • ‘ua kway ‘a phèa = je vais à l'école
  • nukanay ‘ua kway ‘a phèa = hier je suis allé à l'école

Aspect[modifier | modifier le code]

Perfectif[modifier | modifier le code]

Il est indiqué par la particule toa :

Progressif[modifier | modifier le code]

Il est indiqué par la particule mòng :

  • ‘ua ‘a mòng = je suis en train de marcher
  • nukanay akhing naw’ ‘ua kway ‘a phèa mòng = hier, à ce moment-là, j'étais en train d'aller à l'école
  • (ngoa ye) ‘akhing naw’ ‘ua ‘a phèa mòng = (demain), à ce moment-là, je serai en train d'aller à l'école

Mòng signifie aussi "exister".

Irréel[modifier | modifier le code]

Les actions non réelles, y compris futures, indiqué par la particule nong :

  • (ngoa ye) ‘ua ‘a phèa nong = (demain) je vais à l'école

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albaugh, Jennifer et al., A hypertext grammar of the Mon language
  • Guillon, Emmanuel, Parlons môn : langue et civilisation, Paris : L'Harmattan, 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]