Rade de Lorient

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rade de Lorient
Vue aérienne de la rade de Lorient depuis le sud-ouest.
Vue aérienne de la rade de Lorient depuis le sud-ouest.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Subdivisions
territoriales
Morbihan
Géographie physique
Type Rade
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 47° 43′ 52″ N 3° 21′ 14″ O / 47.73112, -3.35447° 43′ 52″ Nord 3° 21′ 14″ Ouest / 47.73112, -3.354  
Subdivisions Rade de Port-Louis, rade de Pen-Mané

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Rade de Lorient

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rade de Lorient

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Rade de Lorient
La rade de Lorient en 1750.
La rade de Lorient actuelle.

La rade de Lorient est une rade de France située dans l'ouest du Morbihan.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rade de Lorient constitue l'embouchure du Blavet, du Scorff et du Ter dans l'océan Atlantique. Elle compte plusieurs installations portuaires, notamment des ports de plaisance mais aussi les infrastructures de la base sous-marine de Lorient. Orientée nord-est-sud-ouest, elle comporte en son centre une île, l'île Saint-Michel, et communique avec l'océan Atlantique au sud par deux passes, la passe Sud et la passe Ouest, séparées par des récifs. Sa partie nord est appelée plus spécifiquement rade de Pen-Mané tandis que celle au sud est appelée rade de Port-Louis.

Elle est bordée à l'ouest par les communes de Larmor-Plage, Lorient et Lanester et à l'est par celles de Kervignac, Locmiquélic, Port-Louis et Gâvres.

Installations portuaires[modifier | modifier le code]

  • Lorient
    • Base sous-marine de Lorient
    • Port de pêche de Keroman : deuxième port de pêche de France en tonnage et premier en valeur ajoutée. 27 000 tonnes/an, 3 000 emplois directs dont 700 embarqués et 130 bateaux immatriculés au port de Lorient.
    • Port de commerce de Kergroise : deuxième port de la région Bretagne, 2,6 millions de tonnes/an dont produits pétroliers, aliments pour bétail, sable, conteneurs
    • Port de voyageurs : plus de 457 500 passages/an vers les îles de Groix et Belle-Île-en-Mer.
    • Port militaire : près de 3 800 militaires travaillent entre l'arsenal, Lann Bihoué ainsi que la Base des FUSiliers-Marins et des COmmandos de la Marine (Base FUSCO).
    • Port de plaisance : 370 places de pontons sur le port de Lorient
  • Larmor-Plage
    • Port de plaisance de Kernevel (1 000 places)
  • Locmiquélic
    • Ports de plaisance (Sainte-Catherine et Pen Mané)
    • Port de pêche
  • Port-Louis
    • Port de plaisance (450 places)
    • Port de pêche
  • Gâvres
    • Port de plaisance (57 places)

Épaves[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Épave de la rade de Lorient.

Plus de 350 épaves sont répertoriées dans la rade[1], dont celle de l'Isère, le navire qui a transporté la Statue de la Liberté jusqu'à New York[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Des chasseurs d'épaves en rade de Lorient », Le Télégramme, 1 aout 2008, consulté sur www.letelegramme.com le 21 avril 2012
  2. Pierre Wadoux, « Ci-gît le navire qui fit franchir l'Atlantique à la Liberté », Ouest-France, 28 mai 2009, consulté sur www.ouest-france.fr le 21 avril 2012

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]