Kervignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kervignac
La chapelle Notre-Dame-de-la-Clarté.
La chapelle Notre-Dame-de-la-Clarté.
Blason de Kervignac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Lorient
Canton Port-Louis
Intercommunalité Communauté de communes de Blavet Bellevue Océan
Maire
Mandat
Jacques Le Ludec
2014-2020
Code postal 56700
Code commune 56094
Démographie
Gentilé Kervignacois, Kervignacoises
Population
municipale
6 183 hab. (2011)
Densité 156 hab./km2
Population
aire urbaine
14 800 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 51″ N 3° 14′ 15″ O / 47.7641666667, -3.2375 ()47° 45′ 51″ Nord 3° 14′ 15″ Ouest / 47.7641666667, -3.2375 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 70 m
Superficie 39,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Kervignac

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Kervignac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kervignac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kervignac
Liens
Site web Site officiel de la commune

Kervignac [kɛʁviɲak] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Le nom breton de la commune est Kervignag (prononcé [cɛɾviˈɲak]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[1][modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Kervignac
Hennebont Languidic Brandérion
Lanester Kervignac Nostang
Locmiquélic Merlevenez '


Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de Kervignac se blasonnent ainsi:

  • De gueules à une épée abaissée d'or sommée d'une couronne ducale du même et transperçant un dragon de sable, papelonné, armé et lampassé d'or

source: Armoiries de Bretagne et La banque du Blason (Gaso), laquelle précise que ces armes sont une création de Bertrand Frelaut.

Le site de la Mairie kervignac.com précise que ses armes ont été adoptées en 1991, et en ont confié la réalisation à l'artiste héraldiste L. Ermoy.
Toutefois le dessin présenté sur ce site présente des différences assez importante avec le blasonnement ci dessus: le dragon n'est pas papelonné, ni armé d'or, quant à sa langue (normalement en forme de dard), elle semble être remplacée par un jet de flamme (rare pour un dragon héraldique) et qui se blasonnerait donc plutôt ainsi: ...transperçant un dragon de sable crachant des flammes d'or.
Une incertitude reste donc sur la définition du dragon, les sites de références dessinant un dragon différent du blasonnement donné (d'or et non de sable, pour les « armoiries de Bretagne »), ou ne dessinant rien (pour la Banque du Blason)...

Blasonnement :

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune est connue pour des faits liés à la révolte des Bonnets rouges en 1675.

Elle constitue la Communauté de communes de Blavet Bellevue Océan, avec Merlevenez, Nostang, Plouhinec et Sainte-Hélène.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983   Jacques Le Ludec DVD  
1977 1983 Jean Le Marouille    
1953 1977 Benoît Rio    
1941 1953 Pierre Laventure    
1924 1940 Lucien Dauchez de Beauvert    
1872 1923 Gustave de Perrien (Vte)    
1864 1871 Jean Bouedec    
1864 1864 Vincent Hirgair    
1860 1864 Jacques Le Cloirec    
1848 1860 Joseph Portanguen    
1842 1848 Julien Giquello    
1825 1842 Auguste Dufretay    
1813 1825 François Corentin Le Mancq    
1811(?) 1813 Guillaume Danigo    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 183 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 878 1 800 2 147 2 516 2 519 2 511 2 448 2 511 2 564
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 534 2 545 2 560 2 566 2 579 2 568 2 578 2 650 2 631
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 485 2 664 2 564 2 420 2 559 2 583 2 234 2 059 2 230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
2 128 2 119 2 352 2 969 3 681 4 113 5 042 5 173 6 183
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Équipements sportifs et de loisirs[modifier | modifier le code]

La ville de Kervignac a mis en place place plusieurs structures, dont un boulodrome couvert, un terrain multisports[5], un skatepark, un terrain de football, ...

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]