R. A. Stewart Macalister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Alexander Stewart Macalister, né le 8 juillet 1870 à Dublin et mort le 26 avril 1950 à Cambridge, est un archéologue irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maclister est né à Dublin en Irlande et est le fils d'Alexander Macalister, professeur de Zoologie à l'Université de Dublin puis professeur d’anatomie à Cambridge en 1883. Bien que son intérêt initial se soit porté sur l'archéologie en Irlande, il développa très tôt un fort gout pour l'archéologie biblique. Avec Frederick J. Bliss il fouilla de nombreux villages dans la Shéphélah entre 1898 et 1900. Usant des avancées en stratigraphie de William Petrie ils développèrent, Bliss et lui, une chronologie de la région basée sur la céramologie. Après la retraite de Bliss, Macalister devient le directeur des fouilles du Palestine Exploration Fund (PEF) en 1901.

De 1902 à 1909 il a été responsable des fouilles à Gezer et en Palestine dans la moderne nation d'Israël à l'ouest de Jérusalem. Ce furent les premières fouilles archéologiques scientifiques à grande échelle de la région. Le calendrier de Gezer, une tablette écrite en paléo-hébreu, a été découvert lors de ces recherches pionnières. Cependant, à bien des égards les travaux de Macalister en archéologie palestinienne sont considérés comme entachés d'erreurs en raison de la pauvreté de ses techniques et de la mauvaise qualité de ses notes. En fait, Macalister était le seul archéologue professionnel à mener ces fouilles et la direction d'un si important chantier était une impossible tâche.

En 1909, Macalister quitta le domaine de l'archéologie de Palestine et accepta un poste de professeur d'archéologie celtique à l'University College Dublin ou il enseigna jusqu'à sa retraite en 1943. Pendant cette période il travailla sur l'ancien site de la colline des rois, Tara et fut responsable de l'édition complète des écritures oghamiques d'Irlande et de Grande-Bretagne. Nombreuses sont ses traductions des mythes et légendes irlandaises à être encore largement utilisées aujourd'hui. Il a été élu à la Royal Irish Academy en 1910 et en fut le président de 1926 à 1931[1]. Il a aussi été président de la Royal Society of Antiquaries of Ireland de 1924 à 1928.

Il est enterré à Ascension Parish Burial Ground à Cambridge aux côtés de son épouse Margaret A. M. Macalister.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ecclesiastical Vestments: Their Development and History (1896) (Internet Archive)
  • Studies in Irish Epigraphy (1897) (Google Books (fragmentary))
  • Excavations in Palestine, 1898–1900 (1902) (with F.J. Bliss)
  • The Story of the Crop-Eared Boy / The Story of the Eagle-Boy (1908) (editor/translator) (Internet Archive)
  • The Memorial Slabs of Clonmacnois, King's County (1909) (Internet Archive)
  • The Excavation of Gezer (1910–1912) (Internet Archive)
  • A History of Civilization in Palestine (1912) (Internet Archive (1921))
  • The Philistines: Their History and Civilization (the Schweich Lectures on Biblical Archaeology for 1911) (Internet Archive)
  • Muiredach, abbot of Monasterboice, 890–923 A. D.; his life and surroundings (1914) (Internet Archive)
  • Temair Breg: a study of the remains and traditions of Tara (1919) (Internet Archive)
  • A Text Book of European Archaeology (1921) (Internet Archive)
  • The Latin and Irish Lives of Ciaran (1921) (editor/translator) (Internet Archive)
  • Ireland in Pre-Celtic Times (1921) (Internet Archive)
  • A Century of Excavation in Palestine (1925)
  • Excavations on the Hill of Ophel (1926)
  • The Archaeology of Ireland (1928)
  • Tara, a Pagan Sanctuary of Ancient Ireland (1931)
  • Ancient Ireland (1935)
  • The Secret Languages of Ireland (1937)
  • Lebor Gabála Érenn (1938–1941) (editor/translator) (Internet Archive: Vol. 1, Vol. 3, Vol. 4)
  • Corpus Inscriptionum Insularum Celticarum (1945)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Thomas, Page A. 1984. "BA" portrait: The Success and Failure of Robert Alexander Stewart Macalister. Biblical Archaeologist 47(1): 33–35.
  • ‘MACALISTER, Robert Alexander Stewart’, Who Was Who, A & C Black, an imprint of Bloomsbury Publishing plc, 1920–2008; online edn, Oxford University Press, Dec 2012 ; online edn, Oct 2012 accessed 8 March 2013
  • Brian Fagan, 'Macalister, Robert Alexander Stewart (1870–1950)', Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 accessed 8 March 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]