Shéphélah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BetLoya.jpg

La Shéphélah (en hébreu : השפלה) - c'est-à-dire "bas pays" - désigne la région de basses montagnes entre la ligne montagneuse centrale d'Israël et la plaine côtière de Philistie. Cette zone est fertile et d'un climat tempéré. Elle est délimitée à l'est par les monts de Judée, à l'est par la plaine côtière, au nord par de bord des montagnes de Samarie, à l'ouest d'Afek et de Rosh HaAyin, et la vallée de la Ayalon et au sud par le nord du désert du Néguev, au niveau de la rivière Shiqmah. La Shéphélah s'étend sur 100 km et est large de 10 km à 15 km. Son altitude varie de 120 m à 450 m.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du nord de la Shéphélah est plus froid et humide qu'au sud. Le niveau moyen des précipitations au sud est de 250 mm contre 500 mm à 600 mm au nord. La température annuelle moyenne est de 20 degré Celsius. En général, il y règne une forte chaleur en été car l'air de la mer n'y arrive quasiment pas.

Géologie[modifier | modifier le code]

La caractéristique principale de la Shéphélah est la nature tendre de ses roches. Elle est constituée de roches crayeuse que recouvre une couche calcaire plus dure.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après le livre de Josué, la majeure part en a été attribuée à la tribu de Juda.

À l'Âge du Bronze, se sont développées des villes d'importance dans chaque vallée de la Shéphélah. Le bourg de Gezer servait de sentinelle à la vallée de la Ayalon. La vallée de Soreq et la vallée d'Elah étaient respectivement gardées par Timnah, Bet Shemesh et Azekah. Au sud, c'est Lakish qui gardait la vallée attenante. Ces postes stratégiques sont marqués par de nombreuses batailles. Les noms de ces villes sont mentionnées pour la première fois dans des textes égyptiens. À l'époque israélite, la région est décrite dans la Bible comme riche et propice à l'agriculture, contrairement à la région de Jérusalem.

À partir du IXe siècle av. J.-C., le royaume de Juda établit deux centres administratifs majeurs dans les villes de Lakish et Bet Shemesh. Après l’invasion assyrienne et la destruction de Lakish par Sennachérib en -701, la Shéféla est détachée du royaume de Juda et donnée aux cités philistines. Ce n’est qu’avec le retrait de l’Assyrie du Levant à partir -645 que Juda essaie de reprendre le contrôle de la Shéféla.

Sites d'intérêt[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :