Ogham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Écriture oghamique)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ogam Celticum
Ogham
Image illustrative de l'article Ogham
Page du Livre de Ballymote
Caractéristiques
Type Alphabet
Langue(s) Proto-irlandais, vieil irlandais, picte, vieux norrois
Historique
Époque IVe siècle - Xe siècle
Codage
Unicode U+1680 à U+169F
ISO 15924 Ogam

L’ogham (écrit aussi oġam avec punctum delens) ou écriture oghamique est un alphabet des anciens Irlandais, qui tenaient le dieu Ogme pour son inventeur. Il était en usage dans les îles Britanniques et aurait été créé entre le IIIe siècle et le Ve siècle à partir de l’alphabet latin au moment de l'évangélisation de l'Irlande par Saint-Patrick. Il se compose de vingt lettres, formant quatre groupes de cinq encoches chacun, à gauche, à droite, en travers et au milieu d’une ligne verticale. Plus tard, on y a ajouté un cinquième groupe de cinq diphtongues ou lettres supplémentaires pour représenter les sons étrangers. La plupart des textes retranscrits en alphabet oghamique le sont en vieil irlandais, sauf quelques inscriptions supposées être en langue picte. On a retrouvé, aussi, dans les Annales d'Inisfallen, une inscription oghamique écrite en latin.

Écriture sacrée, on en a retrouvé les traces gravées sur des pierres levées ou des vestiges en bois mais aussi en os. Son usage semble avoir été réservé aux représentants de la classe sacerdotale, les druides, qui privilégiaient par ailleurs la tradition orale. L’ogham a cependant pu être décodé grâce à des transcriptions latines et aux écrits du haut moyen age de type Auraicept na nÈces.

Les caractères de l’alphabet oghamique, qui ont aussi un rôle divinatoire ou magique, correspondent symboliquement à des arbres groupés en trois catégories :

  • arbres nobles
  • arbres rustiques
  • arbrisseaux.

L’alphabet[modifier | modifier le code]

L’ogam airenach, extrait du Livre de Ballymote.

L’alphabet comprend vingt lettres différentes (feda), divisées en quatre familles (aicmí, pluriel de aicme). Chaque aicme était nommée d’après sa première lettre : Aicme Beithe, Aicme Húatha, Aicme Muine, Aicme Ailme. D’autres lettres ont été ajoutées dans certains manuscrits, à une époque très tardive, et sont appelées forfeda.

Les quatre familles sont, avec leur transcription et leur nom, suivies de leur prononciation et leur nom supposé en vieil irlandais quand l’étymologie est connue :

Les consonnes de l’alphabet oghamique (non-IPA).
Les voyelles de l’alphabet oghamique (non-IPA). (Note : Il s’agit de l’écriture verticale de l’ogham. Sous sa forme horizontale, le côté droit de cette inscription serait dirigé vers le bas.)
  • Aicme Beithe
    • B beith [b] (*betwias)
    • L luis [l]
    • F fearn [w] (*wernā)
    • S saille [s] (*salis)
    • N nuin [n]
  • Aicme Húatha
    • H úath [y]
    • D duir [d] (*daris)
    • T tinne [t]
    • C coll [k] (*coslas)
    • Q ceirt [kʷ] (*kʷertā)
  • Aicme Muine
    • M muin [m]
    • G gort [g] (*gortas)
    • NG gétal [gʷ] (*gʷēddlan)
    • Z straif [sw] ou [ts]
    • R ruis [r]
  • Aicme Ailme (voyelles)
    • A ailm [a]
    • O onn [o] (*osen)
    • U úr [u]
    • E edad [e]
    • I idad [i]

Il n’existe pas de lettre pour p, puisque ce phonème a disparu dès le proto-celtique, il n’apparaît donc qu’avec les apports du latin (Patrick etc.). À l’inverse, on trouve une lettre pour q (ᚊ ceirt), alors que le phonème n’existe plus en ancien irlandais.

Les forfeda (lettres supplémentaires ou diphtongues) sont dues aux manuscrits, qui leur attribuent diverses valeurs  :

  • EA ébad
  • OI óir
  • UI uillenn
  • IO iphín
  • AE emancholl

Unicode[modifier | modifier le code]

L’ogham possède la rangée U+1680 à U+169F d’Unicode dès sa version 4.1 de 1997. Les noms sont ceux donnés par le standard Unicode et le standard irlandais 434:1999.

U+1680   OGHAM SPACE MARK
U+1681 ᚁ OGHAM LETTER BEITH
U+1682 ᚂ OGHAM LETTER LUIS
U+1683 ᚃ OGHAM LETTER FEARN
U+1684 ᚄ OGHAM LETTER SAIL
U+1685 ᚅ OGHAM LETTER NION
U+1686 ᚆ OGHAM LETTER UATH
U+1687 ᚇ OGHAM LETTER DAIR
U+1688 ᚈ OGHAM LETTER TINNE
U+1689 ᚉ OGHAM LETTER COLL
U+168A ᚊ OGHAM LETTER CEIRT
U+168B ᚋ OGHAM LETTER MUIN
U+168C ᚌ OGHAM LETTER GORT
U+168D ᚍ OGHAM LETTER NGEADAL
U+168E ᚎ OGHAM LETTER STRAIF
U+168F ᚏ OGHAM LETTER RUIS
U+1690 ᚐ OGHAM LETTER AILM
U+1691 ᚑ OGHAM LETTER ONN
U+1692 ᚒ OGHAM LETTER UR
U+1693 ᚓ OGHAM LETTER EADHADH
U+1694 ᚔ OGHAM LETTER IODHADH
U+1695 ᚕ OGHAM LETTER EABHADH
U+1696 ᚖ OGHAM LETTER OR
U+1697 ᚗ OGHAM LETTER UILLEANN
U+1698 ᚘ OGHAM LETTER IFIN
U+1699 ᚙ OGHAM LETTER EAMHANCHOLL
U+169A ᚚ OGHAM LETTER PEITH
U+169B ᚛ OGHAM FEATHER MARK (début du texte)
U+169C ᚜ OGHAM REVERSED FEATHER MARK (fin du texte)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]