Quintette du Hot Club de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hot Club de France (homonymie).

Le Quintette du Hot Club de France était un groupe de jazz européen fondé en 1934 par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli , avec Louis Vola, Joseph Reinhardt le frère de Django, Roger Chaput qu'il avait intégrés la formation qui animait les thés dansants de l'hôtel du Claridge à Paris en 1933[1]. Ensemble ils adoptent une musique mêlant le jazz et le style manouche qui conquiert un large public. Ils se séparent dans l'immédiate avant-guerre.

Historique[modifier | modifier le code]

Au Claridge en 1933 Django Reinhardt et Stéphane Grappelli jouaient dans l'orchestre dirigé par Louis Vola. Pendant les pauses ils improvisaient dans la loge avec Louis Vola et l'autre guitariste de l'orchestre Roger Chaput. Ainsi est né au départ un quartette. Comme Django demanda qu'un deuxième guitariste rythmique l'accompagne avec Chaput pendant ses solos, le frère de Django Joseph intégra le groupe. Ainsi est né le célèbre quintette.

Après une série de sessions informelles à l'Hôtel Claridge, les promoteurs de concert Pierre Nourry et Charles Delaunay (leaders du Hot Club de France, une société présidée par Hugues Panassié consacrée à la promotion du jazz) ont poussé la formation d'un groupe à temps plein et obtiennent une audition pour la firme Odeon. Deux titres sont gravés sous le nom Delaunay's Jazz mais ne seront pas édités. En décembre 1934 Pierre Nourry signe un contrat avec la firme Ultra phone et quatre titres sont enregistrés et édités. C'est le succès pour le quintette en popularisant un nouveau style le jazz manouche. Une série de tournées en Europe ont été très réussies, le groupe jouissant d'une popularité particulière au Royaume-Uni. Plusieurs contrebassistes et guitaristes sont passés dans le groupe, seuls Django et Grappelli restant inchangés.

Quand la Seconde Guerre mondiale éclata en septembre 1939, le Quintette était sur une tournée de concerts en Angleterre. Reinhardt, qui ne parlait pratiquement pas anglais, retourna immédiatement en France, où il pensait se sentir plus en sécurité que dans le Royaume-Uni. Grappelli, quant à lui, resta en Angleterre.

Django a continué à utiliser le nom de Quintette avec un groupe différent, avec Hubert Rostaing comme le premier de plusieurs clarinettistes soutenu par une section rythmique plus classique avec batterie, basse et guitare rythmique joué par le fils de Django, Lousson Reinhardt, et son frère Joseph. Cette version du Quintette proposait souvent six, et non cinq, joueurs, et est généralement présenté comme « Django et le Quintette du Hot Club de France », ou parfois comme « Quintette Nouveau » de Django. En raison de pénuries de matériel pendant la guerre, cette version du Quintette n'a pas produit de nombreux enregistrements, même si elles délivra la première version de Nuages de Django Reinhardt, qui deviendra plus tard un standard de jazz.

En 1946, après la guerre, Grappelli et Django ont à nouveau fait équipe sous la bannière du Quintette.

Discographie (partielle)[modifier | modifier le code]

  • Dinah ; Django Reinhardt; Stéphane Grappelli; Hot Club de France. Quintette. ; 78 tr/min ; Richmond, IN : Joe Davis : Gennett, 1934. (OCLC 43579665)
  • Oriental shuffle : slow fox trot ; Hot Club de France. Quintette. ; 78 tr/min ; Camden, N.J. : Victor, 1940. (OCLC 29442424)
  • Davis Records presents the Quintet of the Hot Club of France ; Django Reinhardt; Stéphane Grappelli; Hot Club de France. Quintette. ; 78 tr/min ; New York : Davis, 1940. (OCLC 45486738)
  • ...
  • Django ; Django Reinhardt; Jack Platt; Hot Club de France. Quintette.; 33-1/3 tr/min ; France : Pathé, 195-? (OCLC 74740735)
  • Quinteto del Hot Club de Francia ; Django Reinhardt; Stéphane Grappelli; Joseph Reinhardt; Baro Ferret; Marcel Bianchi; Louis Vola; Freddy Taylor; Hot Club de France. Quintette ; 33-1/3 tr/min ; Argentina : RCA Victor, 195-? (OCLC 74745782)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Discography of the recorded works of Django Reinhardt and the Quintette du Hot Club de France, ; Billy Neill; E Gates; London, Clifford Essex Music Co. 1944. (OCLC 24355680)
  • Jean-Louis Comolli, André Clergeat, Philippe Carles, Le Nouveau dictionnaire du Jazz, Robert Laffont,‎ 2011, 1455 p. (ISBN 978-2-221-11592-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]