Projet Cybersyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Project Cybersyn a été un projet chilien visant à créer une économie planifiée contrôlée par ordinateur en temps réel durant les années 19701973 (sous le gouvernement du président Salvador Allende). Il s'agissait essentiellement un réseau de télex qui reliait les entreprises à un ordinateur central situé à Santiago qui était contrôlé suivant les principes de la cybernétique. Le principal architecte de ce système était le scientifique britannique Stafford Beer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, le président Salvador Allende, nouvellement élu, a demandé à Stafford Beer de créer ce système. Il a pris plus d'un an à être mis sur pied, et ne fut jamais achevé.

Le système fut surtout utile en octobre 1972, lorsque 50 000 camionneurs en grève bloquèrent les rues de Santiago. En utilisant le réseau de télex, le gouvernement a été en mesure de coordonner le transport de la nourriture dans la ville par les 200 camionneurs loyaux au gouvernement.

Après le coup d'État de 1973, le centre de contrôle a été détruit.

Le système[modifier | modifier le code]

Environ 500 téléscripteurs achetés par le précédent gouvernement étaient restés inutilisés. Chacun d'entre eux fut placé dans une entreprise. Chaque jour, dans le centre de contrôle de Santiago, les données fournies par chacune des entreprises (telles que le matériel entrant, la production sortante, le nombre d'employés absents, etc.) étaient entrées dans un ordinateur qui faisait des projections à court terme et les ajustements nécessaires. Il y avait quatre niveaux de contrôle (firme, branche, secteur, total) et si un niveau ne réglait pas un problème dans un certain intervalle de temps, le niveau supérieur était avisé. Les résultats étaient ensuite discutés dans la salle de contrôle et un plan national était élaboré.

Le logiciel du projet Cybersyn avait pour nom Cyberstrider et utilisait la filtration bayésienne et le contrôle bayésien. Il avait été réalisé par des ingénieurs chiliens avec le concours d'une équipe de 12 programmeurs britanniques.

La salle de contrôle avait un design très futuriste. Elle était équipée de 7 chaises rotatives (considérées comme augmentant la créativité) avec des boutons qui contrôlaient plusieurs grands écrans projetant les données nécessaires.

Le projet (incluant des innovations sociales telles qu'amener des représentants de divers groupes de travailleurs dans la salle de contrôle) est décrit en détail dans le livre de Stafford Beer Platform for Change.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes (en anglais et espagnol seulement)[modifier | modifier le code]