Poisson zèbre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Poisson zèbre

Description de cette image, également commentée ci-après

Danio rerio

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Ostariophysi
Ordre Cypriniformes
Super-famille Cyprinoidea
Famille Cyprinidae
Genre Danio

Nom binominal

Danio rerio
(Buchanan-Hamilton, 1822)

Synonymes

  • Barilius rerio
  • Brachydanio rerio
  • Cyprinus chapalio
  • Cyprinus rerio
  • Danio frankei
  • Danio lineatus
  • Nuria rerio
  • Perilampus striatus
  • Zebra danio

Le poisson zèbre (Danio rerio) est une espèce de poissons qui se rencontre en Inde. Il est couramment utilisé en aquariophilie et en laboratoire où il sert d'organisme modèle. Certaines races et variétés sont considérées comme domestiques. Le poisson zèbre est aussi surnommé poisson pyjama.

Répartition[modifier | modifier le code]

Originaire de l'Inde et de la péninsule Malaise, la première importation fut réalisée en 1905 par un certain P. Matte-Lankwitz. L'habitat naturel du poisson sont les rizières, les eaux stagnantes et les petits cours d'eau de lent débit.

Description[modifier | modifier le code]

Taille adulte : de 4 à 5 cm. Teintes vives, métalliques et brillantes. Cinq bandes bleu acier longitudinales ornent le corps sur toute sa longueur. Le mâle est élancé, la femelle beaucoup plus arrondie. Les rayures horizontales du mâle tirent sur le jaune ; celles de la femelle sont plutôt blanchâtres. La variante dite Golden a une livrée nettement plus claire (résulte d'une mutation du gène slc24a5). L'étude du gène slc24a5 chez ce poisson d'aquarium a permis de découvrir l'origine de la couleur de la peau chez nombre de vertébrés.

Écologie[modifier | modifier le code]

Curieusement, bien que cette espèce ait été abondamment utilisée dans le monde de l'aquariophilie et des laboratoires de recherche (comme organisme modèle), jusque dans les années 2000 la littérature scientifique est restée très pauvre en informations sur son écologie et son comportement dans la nature[1].

C'est une espèce grégaire des plaines inondables du sous-continent indien, dont les individus vivent en petits bancs, d'au moins une demi-douzaine d'individus, en eau peu profonde et à faible courant. La reproduction et la diffusion des oeufs se fait en groupe. Les femelles semblent exigeantes en ce qui concerne le sites de ponte et les mâles défendent ce territoire[1].

Éthologie[modifier | modifier le code]

Diverses études de laboratoire ont porté sur certains aspects du comportement du poisson zèbre dont le shoaling, l'alimentation, la reproduction, la perception sensorielle et les capacités d'apprentissage[1].

Une étude récente a concerné l'adéquation du poisson zèbre en tant que modèle avec les besoins des études de cognition et d'apprentissage, de développement, d'écologie comportementale et évolutive, et de génétique du comportement[1]

Élevage, maintenance[modifier | modifier le code]

Bien que n'ayant pas une longue durée de vie, ce poisson est très apprécié des aquariophiles débutants. Très pacifique, il peut être élevé en aquarium communautaire en compagnie d'autres genres de petite taille. C'est un poisson assez robuste, qui s'acclimate très bien dans un aquarium d'ensemble, à une température de 17 à 23 °C, (optimale 20 °C). Il ne doit pas être élevé dans un aquarium d'eau chaude. Le poisson-zèbre peut supporter des températures de 5 à 30 °C mais seulement occasionnellement. Il est assez tolérant au vu de la qualité de l'eau et supporte des valeurs comprises entre 6 et 8 pour le PH et une dureté de 0 à 25 GH, mais préfère une eau douce et légèrement acide comme dans son milieu naturel.

L'aquarium doit être bien planté, avec un large espace de nage libre sur le devant (80 cm de longueur minimum), car le poisson zèbre est sans cesse en mouvement.

Alimentation : Le poisson zèbre est omnivore et accepte toutes sortes de nourriture : lyophilisées, vivantes, congelées, à condition qu'elles soient adaptées à sa taille ; avec 2 repas par jour ou moins.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le Danio rerio est un poisson ovipare (et non ovovivipare, comme les guppys).

La reproduction est accessible aux aquariophiles débutants.

Elle s'effectue par exemple sur milieu artificiel, dans un bac d'une vingtaine de litres dont le fond sera garni dun lit de billes de verre. L'eau mi-neuve, mi-usagée, profonde de 10 à 12 cm doit être de 22 à 24 °C. On introduit la femelle gravide, puis deux jours plus tard, un ou deux mâles. Après fécondation, une centaine d'œufs seront déposés dans l'aquarium, au milieu des billes. Il faut ensuite retirer les poissons afin d'éviter qu'ils ne mangent les œufs.

On peut également les faire se reproduire dans un bac de 20 litres, avec beaucoup de mousse de java ou d'autre plantes où les oeufs pourront tomber et être cachés des parents. Cette méthode offre aux alevins des paramécies, nourriture dont ils se nourrissent après résorption de leurs sacs vitellins.

Nourriture des alevins : paramécies, rotifères, poudre pour jeunes alevins, puis nauplies d'artémias, de cyclopes, puis nourriture sèche et fine, et enfin, lorsque la taille le permet, toutes formes de nourriture usuelle.

Conseil filtration : lors de la reproduction : pas de courant violent, soit petit filtre sous sable, soit petit filtre d'angle garni de perlon. Cela suffit amplement et évitera la perte d'alevins par aspiration. Mieux vaut éviter un filtre sous sable trop puissant, qui risque d'aspirer les alevins et de les garder prisonniers dans le fonds de l'aquarium parmi les débris.

Utilisation par l'homme[modifier | modifier le code]

Le poisson zèbre est l'un des organismes modèles les plus courants. Il est aussi apprécié en aquariophilie.

Le GloFish est une marque déposée de poisson zèbre génétiquement modifié (OGM) par l'introduction dans son génome d'un gène d'une protéine fluorescente (provenant d'une anémone de mer) lui conférant des couleurs rouge ou vert ou orange clair. Cette modification génétique d'un animal de compagnie (l'une des premières) pose des questions éthiques (dont d'éthique environnementale et socioéconomiques et de brevetage du vivant qui font l'objet de débat[2], jusqu'en matière de religion[3]).

Il est un sujet d'études important, car il a la possibilité de régénérer des parties de son corps en cas de blessure. Ces parties sont, ses nageoires, sa rétine, son nerf optique[4] et même son cœur[5]. Un cœur de poisson-zèbre amputé de 20 % retrouvera sa pleine capacité en deux mois[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Rowena Spencen, Gabriele Gerlach, Christian Lawrence, Carl Smith (2008), The behaviour and ecology of the zebrafish, Danio rerio ; En ligne :17 dec 2007 ; DOI: 10.1111/j.1469-185X.2007.00030.x 2007 Cambridge Philosophical Society ; Issue Biological Reviews Biological ; Vol.83, Issue 1, pp13–34, Fev 2008 résumé
  2. Frances E. Mascia-Lees, Margo DeMello, Modification Blurring the Divide: Human and Animal Body Modifications ; Voir chap19.,Publié en ligne:2011-°7-14 ; DOI: 0.1002/9781444340488.ch19 ; Ed: Blackwell Publishing Ltd (lien, résumé.
  3. Modell, S. M. (2007), Approaching Religious Guidelines for Chimera Policymaking. Zygon, 42: 629–642. doi: 10.1111/j.1467-9744.2007.00855.x (résumé)
  4. (en) Saul, Katherine E., Differential Gene Expression in Danio rerio during Optic Nerve Regeneration(2008). Theses and Dissertations-Biology. Paper 13.Sur le site de la Texas State University
  5. (en) A.Raya et al. The zebrafish as a model of heart regeneration. sur Pub Med.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les règles d'or de la réussite de l'aquarium (Henri Favré, Michel Tassigny) GM 98 p. 226 à 232
  • Guide Vert - les poissons d'aquarium p. 50 à 53
  • Le nouveau manuel de l'aquarium (Thierry Maître-Alain)
  • Les poissons d'aquarium en eau douce (A. Sakurai, Y. Sakamoto, F. Mori) p. 47 et p. 51
  • La grande encyclopédie des poissons d'aquarium (Gründ) p. 124 à 129
  • Aquarium Magazine, n° 7 : Brachydanio rerio ; n. 68 : Brachydanio albolineatum ; n. 56 : Danio malabaricum ; n. 36 : Tanichtys albonubes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Autres liens externes[modifier | modifier le code]