Plotosus lineatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Poisson-chat rayé, balibot rayé

Plotosus lineatus, couramment appelé poisson-chat rayé ou balibot rayé, est un poisson de la famille des Plotosidae.

Description[modifier | modifier le code]

Ce poisson, à la morphologie typique des poissons chats, possède un long corps fuselé atteignant environ 32 centimètres de long, à la peau lisse et sans écailles. Il est de couleur brune ou noire et rayée de blanc de la tête à la queue ; deux rayures blanches sous les yeux, au-dessus des nageoires pectorales, et deux autres au-dessus de l'œil, sur le dos. Toutes se nageoires sont transparentes ; la dorsale est en position très antérieure (précédée par une courte prédorsale munie d'un premier rayon modifié en auguillon), et l'anale et la caudale sont soudées. Il possède aussi 8 barbillons très visibles de tailles égales autour de la bouche[1],[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

Les juvéniles se rassemblent en groupes de plus de 100 individus, qui forment des grands bancs en forme de boule caractéristiques pour se protéger des prédateurs. Les adultes, eux, sont plus solitaires : ils nagent en petits groupes atteignant parfois une vingtaine d'individus, se cachant le plus souvent dans les anfractuositées des fonds rocheux et des récifs de coraux, fouillant constamment les fonds sableux grâce à leurs barbillons sensoriels à la recherche de vers, crustacés, mollusques dont-ils se nourrissent. Ils mangeant aussi parfois des petits poissons. Les œufs sont pélagiques[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Ces poissons tropicaux sont les seuls poissons chats récifaux connus. Ils habitent aussi les côtes, les estuaires et les lacs. On les trouves dans les eaux chaudes de l'océan Indien, de l'océan Pacifique (dont les eaux de la Californie, de la Corée et du Japon) et de la mer Rouge de 0 à 50 mètres de profondeur. On a aussi trouvé des poissons chats rayés dans des lacs Tanzaniens (dont le lac Malawi) et des lacs de Madagascar[2].

Venimosité[modifier | modifier le code]

Ce poisson est aussi connu par sa forte venimosité ; en effet, les adultes de ce poisson possèdent des aiguillons venimeux (Un sur chaque nageoire pectorale, un autre sur la nageoire dorsale) pour se protéger des prédateurs, et pouvant (bien que rarement) s'avérer mortel pour un homme. Le plus souvent, la piqure n'est pas létale mais cause de vives douleurs pouvant persister des jours durant[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]