Pierre Littbarski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Littbarski
Pierre Littbarski 2006 (cropped).jpg
Pierre Littbarski en 2006.
Biographie
Nom Pierre Michael Littbarski
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance 16 avril 1960 (54 ans)
Lieu Berlin-Ouest (Allemagne de l'Ouest)
Taille 1,68 m (5 6)
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1967-1976 Drapeau : République fédérale d'Allemagne VfL Schöneberg
1976-1978 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hertha Zehlendorf
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1978-1986 Drapeau : République fédérale d'Allemagne FC Cologne
1986-1987 Drapeau : France RC Paris
1987-1993 Drapeau : Allemagne FC Cologne
1993-1995 Drapeau : Japon JEF United Ichihara
1995-1997 Drapeau : Japon Brummel Sendai
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1979-1982 Drapeau : République fédérale d'Allemagne RFA espoirs 21 (18)
1981-1990 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest 73 (18)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1999-2000 Drapeau : Japon Yokohama FC
2001-2002 Drapeau : Allemagne MSV Duisbourg
2003-2004 Drapeau : Japon Yokohama FC
2005-2006 Drapeau : Australie Sydney FC
2007-2008 Drapeau : Japon Avispa Fukuoka
2008 Drapeau : Iran Saipa Karaj
2008-2010 Drapeau : Liechtenstein FC Vaduz
2011 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pierre Littbarski, né le 16 avril 1960 à Berlin (Allemagne de l'Ouest), est un footballeur allemand, désormais entraîneur.

Au poste d'ailier droit, Littbarski est un cadre de la sélection allemande dans les années 1980. Après deux finales de Coupe du monde perdues en 1982 et 1986, il remporte avec la Mannschaft l'édition 1990 en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Natif de Berlin-Ouest, Littbarski découvre le football dans un club du quartier, le VfL Schöneberg, dans le district de Schöneberg de Berlin. À 16 ans, il poursuit son apprentissage au Hertha Zehlendorf, un célèbre club formateur de la ville. Il y repéré par le FC Cologne, qui l'engage en 1978, alors qu'il a 18 ans. Il intègre dès sa première saison le groupe professionnel, et fait rapidement ses débuts en Bundesliga. En 1979, il est appelé en équipe d'Allemagne espoirs pour laquelle il va inscrire 18 buts en 21 sélections. Son triplé en finale du championnat d'Europe espoirs en 1982 est cependant insuffisant pour y battre l'Angleterre.

Littbarski s'impose en parallèle comme un joueur majeur du FC Cologne, avec lequel il atteint la 2e place du championnat en 1982 et remporte la coupe d'Allemagne en 1983. Initialement attaquant de pointe, il recule et devient milieu offensif ou ailier droit, où il peut user de ses redoutables dribbles[1]. En 1985, un but qu'il inscrit contre le Werder Brême est élu « but de l'année » en Allemagne.

En 1986, enorgueilli d'une 2e finale de Coupe du monde d'affilée, Littbarski rejoint la cohorte de stars du Matra Racing, en France. Après une saison bien décevante (le club parisien termine au 13e rang), il fait son retour à Cologne pour 3,9 millions de francs. Il y atteint de nouveau deux fois la 2e place du championnat, en 1989 et 1990. Surnommé « Litti », il se fait apprécié des supporteurs allemands pour ses talents offensifs et son humour en dehors des terrains.

En 1993, à 33 ans, il part terminer sa carrière de joueur professionnel dans le nouveau championnat professionnel lancé au Japon, la J-League. Il porte les couleurs du JEF United Ichihara puis du Brummel Sendai[1].

Il compte 73 sélections et 18 buts en équipe d'Allemagne, entre 1981 et 1990. Il annonce la fin de sa carrière internationale après le sacre mondial de 1990, à 30 ans.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive, Littbarski se reconvertit comme entraîneur. Il entame sa nouvelle carrière au Japon, en prenant en février 1999 les rênes du Yokohama FC. Il remporte la Japan Football League en 1999 et 2000, synonyme d'accession en 2e division de la J. League.

Il revient en janvier 2001 en Allemagne et devient l'adjoint de Berti Vogts, l'ancien sélectionneur allemand, au Bayer Leverkusen. La saison suivant, il dirige le MSV Duisbourg, un club ambitieux de 2. Bundesliga. Sa première saison est moyenne et après un début de 2e exercice difficile, il quitte le club en novembre 2002.

En 2003, il revient au Yokohama FC, en J. League Division 2, et y reste deux ans. Son équipe termine 11e puis 8e sur 12. En 2005, il est recruté par le Sydney FC, un club nouvellement créé pour participer à l’A-League australienne. Critiquée pour son jeu défensif, son équipe remporte la Coupe des champions d'Océanie 2005, qualificatif pour le championnat du monde des clubs de la FIFA 2005, puis enlève la première édition du nouveau championnat. Mais Littbarski, en conflit (notamment financier) avec la direction, quitte le club en mai 2006[2]. Il est pendant l'été consultant pour RTL lors de la Coupe du monde.

Littbarski est nommé en décembre 2006 entraîneur d'Avispa Fukuoka, juste après la relégation du club en J. League Division 2[3]. Il y reste une saison et demi sans parvenir à se mêler à la lutte pour la montée, puis est remplacé par Yoshiyuki Shinoda[4]. Quelques jours plus tard, il est recruté par les Iraniens du Saipa Karaj[5]. Son contrat prend fin en octobre, après seulement neuf matchs.

En novembre 2008 Littbarski fait son retour en Europe, en tant que manager du FC Vaduz, un club du Liechtenstein évoluant en championnat de Suisse[6]. En mauvaise posture à son arrivée, le club est relégué en fin de saison. Littbarski est licencié le 12 avril 2010 alors que les espoirs de remontée immédiate ont pratiquement disparu[7].

En 2010, il intègre l'équipe technique du VfL Wolfsbourg, comme adjoint de Steve McClaren. Après le licenciement de ce dernier et pendant quelques semaines, il réalise un intérim à la tête de l'équipe, jusqu'à la nomination de Felix Magath dont il intègre à son tour l'équipe[8]. En 2012, il quitte les terrains et devient chargé de recrutement pour le club allemand.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Comme joueur en sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'Allemagne
Avec l'Allemagne des moins de 21 ans
Avec le FC Cologne

Comme entraîneur[modifier | modifier le code]

Avec le Yokohama FC
Avec le Sydney FC

Parcours[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles de Pierre Littbarski[9],[10],[11]
Club Championnat Coupe CL Total
Saison Club Championnat Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
1978-1979 Drapeau : Allemagne 1. FC Cologne Bundesliga 16 4
1979-1980 34 7
1980-1981 32 6
1981-1982 33 15
1982-1983 34 16
1983-1984 33 17
1984-1985 28 16
1985-1986 24 8
1986-1987 Drapeau : France RC Paris Division 1 32 4
1987-1988 2 0
1987-1988 Drapeau : Allemagne 1. FC Cologne Bundesliga 31 8
1988-1989 30 5
1989-1990 34 8
1990-1991 15 2
1991-1992 36 1
1992-1993 26 3
1993 Drapeau : Japon JEF United Ichihara J. League D1 35 9 3 2 6 0 44 11
1994 28 1 0 0 2 0 30 1
1996 Drapeau : Japon Brummell Sendai JFL D1 27 5 3 1 - 30 6
1997 2 0 0 0 5 0 7 0
Pays Allemagne 406 116
France 34 4
Japon 92 15 6 3 13 0 111 18
Total 532 135
En sélection[12]
Année Matchs Buts
1981 2 3
1982 15 5
1983 8 0
1984 3 0
1985 10 4
1986 7 0
1987 6 3
1988 8 0
1989 4 2
1990 10 1
Total 73 18

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Littbarski, le dribbleur à la drôle de démarche », FIFA.com (consulté le 19 septembre 2014)
  2. (en) Michael Cockerill, « Littbarski quits, blasting club 'lies' », The Age,‎ 4 mai 2006 (consulté le 22 septembre 2014)
  3. (en) « Littbarski named coach of Fukuoka », CNN,‎ 22 décembre 2006 (consulté le 22 septembre 2014)
  4. (en) « Avispa fires manager Littbarski », The Japan Times Online,‎ 12 juillet 2008 (consulté le 22 septembre 2014)
  5. (en) « Littbarski’s the man for Saipa », The AFC.com,‎ 26 juillet 2008
  6. « Littbarski remplace Hermann à Vaduz », UEFA,‎ 4 novembre 2008
  7. « Le FC Vaduz licencie Littbarski », Tribune de Genève,‎ 12.04.2010
  8. (de) « Who's who ? Pierre Littbarski », leverkusen.com (consulté le 19 septembre 2014)
  9. (de) « Pierre Littbarski », fussballdaten.de
  10. Pierre Littbarski, national-football-teams.com
  11. Fiche de Pierre Littbarski sur footballdatabase.eu
  12. (en) « Pierre Littbarski - Goals in International Matches », RSSSF,‎ 1 février 2006 (consulté le 19 septembre 2014)