Philippe Galle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galle.
L'alchimiste

Philippe Galle, ou Philipp ou Philip, né à Haarlem en 1537 et mort à Anvers en mars 1612, est un graveur flamand, membre d'une célèbre famille de graveurs. Il a pratiqué la gravure sur cuivre, le dessin, le commerce de gavures, l'édition et l'écriture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se forme auprès de Jérôme Cock, à Anvers, où il grave des dessins de Pieter Brueghel l'Ancien, notamment la série des Sept péchés capitaux. Il devient ensuite le graveur de Maarten van Heemskerck. À partir de 1557, il possède son propre atelier, où travaillent ses fils, Théodore et Cornelius, ainsi que son beau-fils, Adriaen Collaert, les frères Wierix, Hendrick Goltzius, Crispin de Passe l'Ancien et d'autres membres de la famille Collaert.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son atelier est au centre de la production de gravures anversoise. Philippe Galle a réalisé quelques-unes de ses œuvres les plus admirables sur des projets de Pieter Brueghel l'Ancien (L'Alchimiste, 1558), de Jan van der Straet, de Franz Floris (Les Filles de Loth) et de Gillis Congnet (Aenevm Saecvlvm et les quatre ages de l'humanité, 1575).

  • 1576 : SEPTEM NOVAE LEGIS SACRAMENTA, BAPTISMUS, CONFIRMATIO, POENITENTIA, EVCHARISTIA, EXTREMA VNCTIO, ORDO, ET MATRIMONIUM (...), 8 planches, burin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The new Hollstein Dutch & Flemish etchings, engravings and woodcuts (1450 - 1700), Sound and Vision publishers, Rotterdam, 2001

Sources[modifier | modifier le code]