Jan van der Straet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le laboratoire de l'alchimiste (1571)

Jan van der Straet, dit Giovanni Stradano ou Johannes Stradanus est un peintre flamand, né à Bruges en 1523 et mort à Florence le 11 février 1605. Il est également connu pour des gravures et des cartons de tapisserie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan van der Straet commence à apprendre son métier auprès de son père. À la mort de ce dernier, il continue son apprentissage dans l'atelier de Maximiliaan Frank (de 1535 à 1537), puis dans celui de Pieter Aertsen à Anvers (de 1537 à 1540). En 1545, il est reçu franc-maître à la guilde des peintres anversois. Il commence un voyage à travers l'Europe : en France, en Italie où il séjourne à Venise avant de s'installer à Florence où il travaille pour Cosme Ier de Médicis et collabore avec Giorgio Vasari pour la décoration du Studiolo de François Ier de Médicis, et celle de la salle de Clément VII du Palazzo Vecchio. En 1565, il fait partie des équipes de peintres et de sculpteurs chargés, sous la direction de Giorgio Vasari, de réaliser le gigantesque décor prévu pour l'entrée dans Florence de Jeanne d'Autriche[1], à l’occasion de son mariage avec François Ier de Médicis.

Il est très influencé par les maniéristes, dont Michel-Ange et contribue au développement de la grande peinture d'histoire à l'italienne. Il peint plusieurs retables pour des églises florentines. Il a une grande activité de graveur et de dessinateur pour la manufacture de tapisseries des Médicis pour laquelle il peint plus de 130 cartons illustrant les techniques et l'histoire de la pêche et de la chasse.

Il séjourne aussi à Rome de 1550 à 1553 et à Naples en 1576.

Après un séjour à Anvers en 1578, il consacre une grande partie de son activité à la gravure.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En particulier, un arc de Religione, un arc de la Prudenza Civile et un arc de la Tranquillita Pubblica, à l'intérieur du Palazzo Vecchio (voir Strong R., les fêtes de la Renaissance, art et pouvoir, Solin, 1991).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]