Werner Jaeger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Jager ou De Jaeger et Jager.

Werner Jaeger (1888 - 1961) était un historien de la philosophie et philologue allemand de la première moitié du XXe siècle.

Werner Jaeger par Max Liebermann

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les travaux de Werner Jaeger sur Aristote sont caractéristiques de la méthode génétique : Jaeger s'efforce de retracer l'évolution de la pensée d'Aristote. En un mot, sa thèse la plus connue veut qu'Aristote ait d'abord été platonicien pour s'éloigner peu à peu de Platon et de l'Académie. Cette position aura eu une influence considérable sur l'histoire de la philosophie antique au XXe siècle. G. E. L. Owen inversera cette thèse pour soutenir qu'Aristote a d'abord été opposé à la doctrine de son maître et qu'il s'est par la suite rapproché du platonisme[1]. Jaeger est aussi l'un des principaux éditeurs de l'œuvre de saint Grégoire de Nysse.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Emendationum Aristotelearum specimen (1911)
  • Zur Entstehungsgeschichte der Metaphysik des Aristotles (1911)
  • Nemesios von Emesa. Quellenforschung zum Neuplatonismus und seinen Anfaengen bei Poseidonios (1914)
  • Gregorii Nyseni Opera, vol. I-X (1921-2009)
  • Aristoteles: Grundlegung einer Geschichte seiner Entwicklung (1923 ; trad. française d'Olivier Sedeyn, Paris, Éd. de l'Éclat, 1997)
  • Platons Stellung im Aufbau der griechischen Bildung (1928)
  • Paideia: die Formung des griechischen Menschen, 3 vols (1933-1947)
  • Humanistische Reden und Vortraege (1937)
  • Demosthenes (1939)
  • Die fruehen griechischen Denker (1953)
  • Two rediscovered works of ancient Christian literature: Gregory of Nyssa and Macarius (1954)
  • Aristotelis Metaphysica (1957)
  • Scripta Minora 2 vol. (1960)
  • Early Christianity and Greek Paideia (1961)
  • Gregor von Nyssa's Lehre vom Heiligen Geist (1966)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Humanisme et théologie, trad. de H. D. Saffrey, Paris, Cerf, 1956.
  • Paideia, la formation de l'homme grec, tome I : « La Grèce archaïque, le génie d'Athènes », trad. d'André et Simonne Devyver, Paris, Gallimard, 1964.
  • A la naissance de la théologie : essai sur les présocratiques, Limoges, Cerf, coll. Cogitatio fidei, 1966.
  • Aristote : fondements pour une histoire de son évolution, trad. d'Olivier Sedeyn, Paris, l'Eclat, 1997.
  • Le Christianisme ancien et la paideia grecque, Metz, Faculté des lettres et sciences humaines, Centre autonome d'enseignement de pédagogie religieuse, 1980. (Conférences données à l'université de Harvard en 1960.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur cette opposition Jaeger-Owen, on pourra consulter le début du texte de Michel Narcy « Platon revu et corrigé » dans B.Cassin et M.Narcy, La Décision du sens, Paris, Vrin, 1989.