Patrick Makau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mike Musyoki.
Patrick Makau Portail athlétisme
Patrick Makau Musyoki running world record at Berlin Marathon 2011.jpg
Patrick Makau en 2011
Informations
Disciplines Marathon
Nationalité Drapeau : Kenya Kényan
Naissance 2 mars 1985 (29 ans)
Lieu Manyanzwani
Records
Exdétenteur de la meilleure performance mondiale sur marathon (2 h 03 min 38 s, 2011)
Palmarès
Ch. du monde de semi-marathon 2 2

Patrick Makau Musyoki (né le 2 mars 1985 à Manyanzwani) est un athlète kényan spécialiste des courses de fond. Il est l'exdétenteur du record du monde du marathon, avec un temps de 2 h 03 min 38 s, établi en 2011 au marathon de Berlin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Musyoki va à l'école primaire de Unyuani jusqu'en 1999, et après cela, intègre Misiani, une académie kényane. Il commence à courir en 2001[1]. Il court lors des Championnats du monde de semi-marathon en 2006, où il finit à la 26e place. De plus, il finit 2e en 2007 du semi-marathon de Ras el Khaïmah en courant en 59 min 13 s et devancé par Samuel Wanjiru qui établit ce jour-là le record du monde en 58 min 53 s[1]. Une année après, aux mêmes championnats du monde, il remporte de nouveau la médaille d'argent. À cette période, il fait déjà partie de l'équipe kényane qui gagne les championnats par équipes deux fois de suite.

D'autre part, il finit 1er au City-Pier-City Loop en 2008. En 2009, il gagne le semi-marathon de Ras el Khaïmah, où il accomplit le second meilleur temps sur semi-marathon en 58 min 52 s[2]. En 2010, Makau revient à la Haye pour le City-Pier-City Loop et remporte une seconde fois la course, en enregistrant une autre performance à moins d'une heure : 59 min 52 s. Par la suite, il améliore significativement sa meilleure performance sur marathon, avec 2 h 04 min 48 s, pour gagner le marathon de Rotterdam devenant ainsi l'un des quatre coureurs de longues distances les plus rapides de l'histoire. Il s'écarte quelque temps des compétitions pour se concentrer entièrement sur sa préparation.

En 2011, à Rotterdam, la revanche avec Geoffrey Kiprono Mutai est prévisible. La pluie compromet un nouveau record du monde, Makau remporte toutefois la 1re place et dans le même élan son premier World Marathon Majors. En reconnaissance de ses performances annuelles, il est alors désigné dans un sondage de l'organisateur de la course comme étant l'athlète de l'année AIMS[3].

Le 25 septembre 2011, il remporte pour la deuxième fois consécutive le marathon de Berlin en 2 h 03 min 38 s et améliore à cette occasion de 21 secondes le record du monde de la discipline établi en 2008 lors de cette même épreuve par l’Éthiopien Haile Gebreselassie[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
2007 Championnats du monde de semi-marathon Udine 2e Individuel
1er Par équipes
2008 Championnats du monde de semi-marathon Rio de Janeiro 2e Individuel
1er Par équipes
2010 Marathon de Rotterdam Rotterdam 1er Marathon 2 h 04 min 48 s
Marathon de Berlin Berlin 1er Marathon 2 h 05 min 08 s
2011 Marathon de Londres Londres 3e Marathon h 5 min 45 s
Marathon de Berlin Berlin 1er Marathon 2 h 03 min 38 s
2012 Marathon de Francfort Francfort 1er Marathon 2 h 06 min 08 s

Records[modifier | modifier le code]

Surface Épreuve Temps Lieu Date
Piste 3000 m 7 min 54 s 50 Pliezhausen 13 mai 2007
Route
10 km 27 min 27 s Berlin 1er avril 2007
15 km 41 min 30 s Ras Al Khaimah 20 février 2009
20 km 56 min 13 s Udine 14 octobre 2007
Semi-marathon 58 min 52 s Ras Al Khaimah 20 février 2009
25 km 1 h 13 min 18 s Berlin 25 septembre 2011
30 km 1 h 27 min 38 s (WR) [5] Berlin 25 septembre 2011
Marathon 2 h 03 min 38 s (WR)[5] Berlin 25 septembre 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « IAAF Focus on Athletes », Iaaf.org (consulté le 25 septembre 2011)
  2. (en) « Makau produces second fastest time ever, Tune clocks national record at RAK Half Marathon », IAAF,‎ 20 février 2009
  3. (en) Makau nommé athlète AIMS de l'année. AIMS/IAAF (21 mai 2011). Consulté le 27 mai 2011.
  4. « Le Kenyan Patrick Makau s'empare du record du monde du marathon », sur leparisien.fr (consulté le 25 septembre 2011)
  5. a et b (en) « World records ratified », IAAF,‎ 20 décembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]