Parti communiste palestinien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti communiste palestinien (PKP) est un parti politique de Palestine, dans l'entre-deux-guerres, issu de la fusion, en 1923, du Parti communiste de Palestine et du Parti communiste palestinien. Il fut reconnu en 1924 comme la section palestinienne de la IIIe Internationale.

Naissance[modifier | modifier le code]

Le Parti communiste de Palestine a été créé en 1920 lors d'une scission du parti sioniste d'extrême gauche Poale sion gauche, fondé en 1906, l'autre tendance créant le Parti communiste juif (en), ancêtre de l'actuel Parti communiste d'Israël. Enfin, une autre tendance créa le Parti communiste palestinien, qui se distinguait de son alter-ego en adoptant une position moins critique et plus ouverte à la coopération avec le mouvement sioniste. Le Russe Marc Chirik fit partie des fondateurs de ce parti communiste, avant de se rendre en France. En 1924, les deux tendances rivales du « communisme palestinien » se réunissent pour former le PKP, qui a donc une origine marxiste et sioniste.

L'arabisation du parti[modifier | modifier le code]

En 1923, le PKP adopte une motion en faveur du mouvement nationaliste arabe, opposé à l'« impérialisme britannique » et critiquant le sionisme en tant qu'« émanation de la bourgeoisie juive alliée à l'impérialisme britannique » [1].

Il s'ouvre ainsi largement aux Arabes palestiniens d'extrême-gauche. Cette arabisation provoque de vives discussions internes comme en témoigne l'exclusion de Léo Lev responsable de la section de Tel Aviv, en 1936[2].

Najati Sidqi figure parmi les premiers membres arabes du PCP.

Il sera, dans les années 1920, 1930 et 1940, le seul parti politique juif et arabe, une caractéristique que la branche israélienne tentera de préserver après 1948. À cette époque, il milite pour un État judéo-arabe unitaire dans la Palestine mandataire.

Après 1948[modifier | modifier le code]

Après 1948, ce qu'il reste de ce parti contribue à la naissance du Parti communiste d'Israël.

"Parti communiste palestinien" est ensuite le nom d'un parti créé sur les restes de la section arabe extérieure aux frontières d'Israël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Younis, Mona M. (2000). Liberation and Democratization: The South African & Palestinian National Movements. University of Minnesota Press, p. 117. ISBN 0-8166-3299-5
  2. Cf. Alain Brossat, Sylvia Klinberg, Le Yiddishland révolutionnaire, Éditions Syllepse, Collection Yiddishland, mars 2009, p.277. (ISBN 9782849502174)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]