Paradoxe sur le comédien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paradoxe sur le comédien
Auteur Denis Diderot
Genre Essai
Pays d'origine Drapeau de la France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Sautelet
Date de parution 1830

Sur les autres projets Wikimedia :

Paradoxe sur le comédien est un essai sur le théâtre rédigé sous forme de dialogue par Denis Diderot entre 1773 et 1777 et publié à titre posthume en 1830. Selon Diderot, qui s'oppose en cela à l'opinion générale de ses contemporains, l'acteur convaincant est celui qui est capable d'exprimer une émotion qu'il ne ressent pas. C'est le paradoxe : moins on sent, plus on fait sentir.

Diderot expose deux sortes de jeux d'acteurs :

  • Jouer d'âme qui consiste à ressentir les émotions que l'on joue
  • Jouer d'intelligence qui repose sur le paraître et consiste à jouer sans ressentir.

Ce paradoxe est le contraste entre l’expression du corps et l’absence d’émotion ressentie de la part de l’acteur, il joue sans éprouver. Il rit sans être gai, pleure sans être triste. L'acteur se sert de son corps comme d’un instrument. Le paradoxe du comédien met donc en évidence l’écart qui peut exister entre le corps et le psychisme (ce qui n'est pas somatique et relève de l'esprit et de l'intelligence)

Éditions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]