Les Bijoux indiscrets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Bijoux indiscrets
Image illustrative de l'article Les Bijoux indiscrets

Auteur Denis Diderot
Genre Roman libertin
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur s.n. (Laurent Durand)
Date de parution 1748

Les Bijoux indiscrets est un roman libertin publié anonymement par Denis Diderot en 1748. L'édition est clandestine, sans nom d'éditeur, mais c'est le libraire Laurent Durand qui assura la publication.

Cette allégorie, qui est la première œuvre romanesque de Diderot, dépeint Louis XV sous les traits du sultan Mangogul du Congo qui reçoit du génie Cucufa un anneau magique qui possède le pouvoir de faire parler les parties génitales (« bijoux ») des femmes.

On trouve un trope comparable, que Diderot doit avoir connu, dans le fabliau égrillard Le Chevalier qui fist parler les cons. L’idée même de faire parler l’appareil génital féminin, grâce à une intervention magique, se retrouve dans une histoire de Caylus datant de 1747.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Édition moderne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Alain Person, Des Bijoux indiscrets à la Religieuse. Les procédés satiriques dans deux romans de Denis Diderot, Ottawa, Bibliothèque nationale du Canada, 2000. (ISBN 978-0-612-36731-9)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Jean-Christophe Abramovici, « Les Bijoux indiscrets : grivois du bout des lèvres », Magazine Littéraire, oct. 2000, n° 391, p. 61-63.
  • (en) David Adams, « Experiment and Experience in Les Bijoux indiscrets », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 1979, n° 182, p. 303-17.
  • Geeta Beeharry-Paray, « Les Bijoux indiscrets de Diderot : Pastiche, forgerie ou charge du conte crébillonien ? », Diderot Studies, 2000, n° 28, p. 21-37.
  • Thierry Belleguic, « Les Bijoux indiscrets ou la tentation du savoir », Éd. et intro. Elisabeth Décultot, Mark Ledbury, Préf. Jochen Schlobach, Jean Mondot, Théories et débats esthétiques au dix-huitième siècle : Éléments d’une enquête, Paris, Champion, 2001, p. 83-108.
  • Huguette Cohen, « La Tradition gauloise et le carnavalesque dans Les Bijoux indiscrets, Le Neveu de Rameau et Jacques le fataliste », Éd. Anne-Marie Chouillet, Avant-propos Jacques Chouillet, Colloque International Diderot (1713-1784), Paris, Aux Amateurs de Livres, 1985, p. 229-37.
  • (en) James Creech, « Language and Desire in Les Bijoux indiscrets », Eighteenth Century: Theory and Interpretation, 1979, n° 20, p. 182-98.
  • Anne Deneys-Tunney, « La Critique de la métaphysique dans Les Bijoux indiscrets et ‘Jacques le Fataliste’ de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, avr. 1999, n° 26, p. 141-51.
  • Béatrice Didier, « L’Opéra fou des Bijoux », Europe : Revue Littéraire Mensuelle, mai 1984, n° 661, p. 142-50.
  • (en) Robert J. Elbrich, « The Structure of Diderot’s Les Bijoux indiscrets », Romanic Review, 1961, n° 52, p. 279-289.
  • (en) Otis Fellows, « Metaphysics and the Bijoux indiscrets: Diderot’s Debt to Prior », Éd. Theodore Besterman, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century. Transactions of the Second International Congress on the Enlightenment, Genève, Droz; 1967, p. 509-540.
  • (en) J. E. Fowler, « Diderot’s Family Romance: Les Bijoux indiscrets Reappraised », Romanic Review, jan. 1997, n° 88 (1), p. 89-102.
  • (en) Irwin L. Greenberg, « Narrative Technique and Literary Intent in Diderot’s Les Bijoux indiscrets and ‘Jacques le fataliste’ », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 1971, n° 79, p. 93-101
  • (en) Irwin L. Greenberg, « The Supplement au voyage de Bougainville and Chapter XVIII of the Bijoux indiscrets », Kentucky Romance Quarterly, 1968, n° 15, p. 231-36
  • (en) Jefferson Humphries, « The Eighteenth Century Reinvents Virtue: A Reading of Diderot’s Bijoux indiscrets », French Forum, Jan. 1989, n° 14 (1), p. 31-41.
  • (en) Thomas M. Kavanagh, « Language as Deception: Diderot’s Les Bijoux indiscrets », Diderot Studies, 1988, n° 23, p. 101-113.
  • Roger Kempf, « Des bijoux et de l’opinion », Éd. Anne-Marie Chouillet, Avant-propos Jacques Chouillet, Colloque International Diderot (1713-1784), Paris, Aux Amateurs de Livres, 1985, p. 239-244.
  • Kirsten Lassen, « Un Roman de Diderot : Les Bijoux indiscrets », Revue Romane, 1967, n° 2, p. 38-47.
  • (en) Nola M. Leov, « Literary Techniques in Les Bijoux indiscrets », AUMLA: Journal of the Australasian Universities Language and Literature Association, 1963, n° 19, p. 93-106.
  • Anne Beate Maurseth, « Les Bijoux indiscrets, un roman de divertissement », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, oct. 2002, n° 33, p. 63-71.
  • (en) Judith McFadden, « Les Bijoux indiscrets: A Deterministic Interpretation. », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 1973, n° 116, p. 109-35.
  • Roland Mortier, « Le Rapport au lecteur dans Les Bijoux indiscrets », Éd. Paul Aron, Sophie Basch, Manuel Couvreur, Jacques Marx, Eric Van der Schueren, Éd. et intro.Valérie Van Crugten-André, Préf. Roland Mortier, Vérité et littérature au XVIIIe siècle, Paris, Champion, 2001, p. 199-207..
  • Adrien Paschoud, « Voyage, libertinage et imaginaire matrimonial : À propos d’un chapitre additionnel des Bijoux indiscrets (1748) de Diderot », Études de Lettres, 2006, n° 3, p. 87-103.
  • (en) Suzanne Rodin Pucci, « The Discrete Charms of the Exotic: Fictions of the Harem in Eighteenth-Century France », Éd. et intro. G. S. Rousseau, Roy Porter, Exoticism in the Enlightenment, Manchester, Manchester UP, 1990, p. 145-74.
  • Odile Richard, « Les Bijoux indiscrets : variation secrète sur un thème libertin », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, avr. 1998, n° 24, p. 27-37.
  • Chantal Thomas, « Les Femmes folles de leurs sœurs », La Quinzaine Littéraire, juin 1984, n° 1-15 ; 418, p. 7.
  • (en) Aram Vartanian, « The Politics of Les Bijoux indiscrets », Éd. & intro. Alfred Bingham, Éd. & préf. Virgil W. Topazio, Enlightenment Studies in Honour of Lester G. Crocker, Oxford, Voltaire Foundation, Taylor Inst., 1979, p. 349-76.
  • Anthony Wall, « Le Bavardage du corps ou Les Bijoux indiscrets de Denis Diderot », Neophilologus, juil. 1994, n° 78 (3), p. 351-59.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]