Paolo Farinati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'un homme

Paolo Farinati ou Farinato, Farinata[1] dit Farinato degli Uberti (Vérone, 1524 - 1606), est un architecte, un graveur et un peintre italien qui a été actif à Vérone, Mantoue et Venise au XVIe au début du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Farinati, issu d'une famille d'artistes et d'artisans, fut un élève de Niccolò Giolfino. Sa première œuvre est le retable de saint Martin (1552) pour le Duomo de Mantoue.

À la tête d'un atelier particulièrement actif, il était secondé par ses fils Orazio et Gianbattista. Il s'était engagé dans une activité frénétique de décorations d'églises, couvents, villas et palais pour lesquels il réalisait des sculptures, des gravures et des peintures de scènes de vie sacrées ou à sujets mythologiques.

Son fils Orazio fut été également un peintre renommé.

Paolo Farinati est remarquable pour avoir tenu un journal détaillé de ses activités de 1573 jusqu'à sa mort en 1606, survenue au même moment que celle de sa femme.

Sa signature figurée était un escargot.

Le nombre de dessins disséminés dans les principaux musées du monde dépassent les 500 pièces. De nombreuses œuvres furent achetées par des clients anglais et français. Le Musée du Louvre en possède un grand nombre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Déposition (1573), 305 × 202, huile sur toile, Musée de Grenoble.
  • Bataille remportée par les Véronais sur l'armée impériale, salle du conseil, Palazzo Barbieri, Vérone.
  • Nativité et Vierge avec saints, sanctuaire de la Madonna del Frassino, Peschiera del Garda.
  • Le Miracle des pains et des poissons (1603), église de S. Giorgio, Vérone.
  • La Dernière Cène, Michel chassant Lucifer et Le Massacre des Innocents, église de Santa Maria in Organo.
  • Saint Sixte, Plaisance.
  • Présentation au Temple, Berlin.
  • Mariage de Saint Catherine, galerie communale, Vérone.
  • Pharaon submergé dans la mer Rouge (1599), estampe[2].
  • Sainte Famille,
  • Descente de Croix (1586), église des Capucins, Vérone.
  • La Chute de Phaéton, collection privée.
  • L'Enlèvement d'Europe, collection privée.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sydney J. Freedberg, Painting in Italy, 1500-1600, Pelican History of Art,‎ 1993 (réimpr. Penguin Books), 564 p.
  • Gaetano Cambiagi, Giovanni Battista Cecchi, Luigi Bastianelli e compagni, page 17 in Serie degli uomini i più illustri nella pittura, scultura, e architettura: illustré par Ignazio Hugford, publié par Nella stamperia di S.A.R. per Gaetano Cambiagi, 1773.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaetano Cambiagi
  2. Charles Le Blanc Manuel de l'amateur d'estampes, contenant 1° le dictionnaire des graveurs de ... page 218, 1856. http://books.google.com/books?id=eA0PAAAAQAAJ&pg=PA218&dq=paolo+farinati&hl=fr#PPA218,M1]