Otto Schilling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schilling.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le mathématicien Otto Bernhard Schilling (1890-1945), géomètre, professeur à Dresde.

Otto Franz Georg Schilling, né le 3 novembre 1911 à Apolda (Thuringe) et mort le 20 juin 1973 à Highland Park (Illinois), est un mathématicien germano-américain spécialiste d'algèbre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Schilling était fils d'un maître fondeur de cloches à Apolda, où il fut collégien. À partir de 1930, il fut étudiant en mathématiques à Iéna, à Göttingen et à Marbourg. En 1934, il soutint un doctorat[1] dirigé par Helmut Hasse et conseillé par Emmy Noether[2]. Il fut ensuite post-doctorant au Trinity College de Cambridge et de 1935 à 1937 à l'Institute for Advanced Study puis, grâce à une bourse, à l'université Johns-Hopkins. À partir de 1939, il fut assistant à l'université de Chicago, où il devint professeur assistant en 1943, professeur associé en 1945 et professeur titulaire en 1958. En 1961, il passa à l'université Purdue, où il resta jusqu'à sa mort.

Schilling travailla par exemple (en partie avec Hasse) sur les algèbres à division, sur l'arithmétique des corps de fonctions et sur la théorie des valuations.

Harley Flanders (en) et Anatol Rapoport ont fait partie de ses étudiants de thèse[2].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • The Theory of Valuations, AMS,‎ 1950 (lire en ligne)
  • (avec W. Stephen Piper) Basic Abstract Algebra, Allyn & Bacon,‎ 1975
  • (éditeur) Arithmetical Algebraic Geometry : Proc. Conf. Purdue University (dec. 1963), Harper & Row,‎ 1965

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Otto Franz Georg Schilling » (voir la liste des auteurs), dont la source était (de) Renate Tobies (de), Biographisches Lexikon in Mathematik promovierter Personen,‎ 2006.

  1. (de) Otto Schilling, « Über gewissen Beziehungen zwischen der Arithmetik hyperkomplexer Zahlsysteme und algebraischer Zahlkörper », Math. Ann., vol. 111,‎ 1935, p. 372-398 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Otto Franz Georg Schilling sur le site du Mathematics Genealogy Project

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]