Nicolas Vallar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Vallar
Nicolas Vallar.jpg
Nicolas Vallar lors de la Coupe des confédérations 2013
Biographie
Nom Hiro Nicolas Vallar
Nationalité Drapeau de la France France
Nat. sportive Drapeau de la Polynésie française Tahiti
Naissance 22 octobre 1983 (30 ans)
Lieu Papeete, Polynésie française
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1999-2001 Drapeau : France SCO Angers
2001-2003 Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours amateur
Saisons Club
2008 Drapeau : France AS Excelsior
2008-2009 Drapeau : France FC Montceau-les-Mines
2009-2010 Drapeau : France CS Neuville
2010- Drapeau : Polynésie française AS Dragon
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2006 Drapeau : France FC Sète 44 (1)
2006-2007 Drapeau : Portugal FC Penafiel 00 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : Polynésie française Tahiti U20 03 (1)
2012 Drapeau : Polynésie française Tahiti 12 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Nicolas Vallar, de son nom d'état civil Hiro Nicolas Vallar (né le 22 octobre 1983 à Papeete à Tahiti), est un footballeur tahitien qui évolue au poste de défenseur.

Formé au Montpellier HSC, il évolue ensuite notamment au FC Sète. Il joue actuellement pour le club polynésien de l'AS Dragon. Avec la sélection tahitienne, il remporte la Coupe d'Océanie 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Vallar rejoint la métropole à l'âge de 16 ans et intègre le centre de formation du SCO Angers. En février 2001, il dispute, avec l'équipe de Tahiti des moins de 20 ans, les éliminatoires de la confédération de l'Océanie pour la Coupe du monde des moins de 20 ans 2001. Les jeunes tahitiens terminent troisième de leur groupe et sont éliminés de la compétition, Nicolas Vallar inscrit un but lors de la dernière rencontre face à la Nouvelle-Calédonie[1]. En juin 2001, il intègre le centre de formation du Montpellier HSC[2]. Il dispute 10 rencontres de CFA et inscrit un but avec l'équipe réserve[3]. La saison suivante, il devient titulaire en réserve et joue 26 matchs pour 1 but inscrit[4].

Non conservé au terme de son contrat stagiaire par le club montpelliérain, il s'engage avec le FC Sète qui évolue en National. Titulaire dans l'axe de la défense, le club retrouve la Ligue 2 en fin de saison 2004-2005. En Ligue 2, il ne dispute que sept rencontres de championnat et, en fin de saison, s'engage avec le FC Penafiel, club division 2 portugaise. Non utilisé en équipe première par le club portugais, il rentre en France et, après un essai non concluant à l'AS Beauvais[5], il rejoint les rangs amateurs en évoluant de janvier à juillet 2008 avec l'AS Excelsior en championnat de La Réunion puis au FC Montceau-les-Mines pendant une saison[6] et enfin au Club Sportif Neuvillois[7].

Nicolas Vallar retourne à Tahiti en 2011 et s'engage avec l'AS Dragon[8]. Pour sa première saison au club, il remporte le championnat[9]. Le sélectionneur Eddy Etaeta l'appelle alors en équipe nationale et fait de lui le capitaine de l’équipe[10]. Pour le sélectionneur, Nicolas Vallar est « ce qui nous manquait en équipe nationale. Sa présence rassure beaucoup la défense. Ce qui est remarquable, c'est qu'il fait tout ça proprement[10] ». Avec la sélection, il remporte, en juin 2012, la Coupe d'Océanie 2012 et, il est, de plus, élu meilleur joueur du tournoi[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Nicolas Vallar remporte avec la sélection tahitienne la Coupe d'Océanie 2012 dont il est élu le meilleur joueur du tournoi.

Avec l'AS Dragon, il gagne, en 2012, le championnat de Polynésie française.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andre Zlotkowski, « Oceania U-20 World Cup 2001 Qualifiers », sur rsssf.com, RSSSF,‎ 28 octobre 2001 (consulté le 4 mars 2013)
  2. (en) « Nicolas Vallar complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 4 mars 2013)
  3. « Montpellier réserve pro 2001/2002 », sur stat2foot.com (consulté le 4 mars 2013)
  4. « Montpellier réserve pro 2002/2003 », sur stat2foot.com (consulté le 4 mars 2013)
  5. Djamel S., « Beauvais:Deux nouveaux essais », sur foot-national.com,‎ 15 juillet 2007 (consulté le 3 mars 2013)
  6. (en) « Nicolas Vallar - Player changes, player transfers », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 4 mars 2013)
  7. « Hiro Nicolas Vallar », sur leballonrond.fr (consulté le 17 juin 2013)
  8. (en) « Vallar: Experiences helped forge my character », sur oceaniafootball.com, OFC,‎ 30 décembre 2012 (consulté le 3 mars 2013)
  9. (en) Ian King, « French Polynesia 2011/12 », sur rsssf.com, RSSSF,‎ 15 novembre 2012 (consulté le 4 mars 2013)
  10. a et b « Vallar, le paradis après le purgatoire », FIFA,‎ 19 juillet 2012 (consulté le 3 mars 2013)
  11. « Tahiti mène la révolution pacifique », FIFA,‎ 12 juin 2012 (consulté le 3 mars 2013)