Nicolas Matthieu Rieussec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rieussec (homonymie).

Nicolas Matthieu Rieussec, né le 20 juin 1781 et mort le 18 juin 1852 ou 1866, est un horloger français, inventeur du chronographe encreur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1817, Rieussec est devenu Horloger du Roi ; en 1822 il a demandé un brevet pour son chronographe-encreur, qui fut délivré le 9 mars. L'instrument a été imaginé pour enregistrer les temps de parcours des chevaux dans les courses. Un mois avant, le 9 février 1822, Fréderic Louis Fatton a reçu un brevet en Angleterre pour une montre « by which the time of the day, the progress of the celestial bodies, as well as carriages, horses or other animals may be correctly ascertained ». Fatton avait travaillé pendant deux ans avec Breguet sur la réalisation de cette montre. (source : catalogue Chayette & Cheval).

En 1852, la liste des membres de la société d'encouragement pour l'industrie nationale l'indique comme « propriétaire, ancien horloger ».

Production horlogère[modifier | modifier le code]

Montres[modifier | modifier le code]

  • Montre à cylindre en or avec cadran excentré signée 'Rieussec Hor[lo]ger du Roi à Paris N°1656', vers 1820. (vendue 500 euros chez Drouot, 16 mai 2011)

Chronographes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Catalogue de la vente, Chayette & Cheval, 16 mai 2011
  • H. Chaponnière, Le Chronographe et ses applications, Besançon, Bienne et E. Magron,‎ 1924, in-duodecimo, 128 p. (OCLC 459200397, notice BnF no FRBNF31928869)
  • Bulletin des lois de la République française, t. 14, Paris, Imprimerie nationale,‎ 1822 (lire en ligne), p. 478
  • (en) Endless amusement : containing nearly four hundred interesting experiments…, New York, W.C. Borradaile,‎ 1831, 216 p. (OCLC 19107309, lire en ligne), p. 67
  • The repertory of arts, manufactures, and agriculture, vol. 42, 2nd series, 1823, p. 44, [lire en ligne]
  • Bulletin de la société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1852, p. 92, [lire en ligne]