Natale Schiavoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Odalisque, huile sur toile, Museo Civico Revoltella, Trieste.

Natale Schiavoni, (Chioggia, 1777 - Venise,1858) est un peintre italien qui a été actif à la fin du XVIIIe et dans la première moitié du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natale Schiavoni apprit d'abord à l'Accademia de Venise comme élève de Francesco Maggiotto et ensuite à Florence auprès de Raffaelo Morghen. Il avait une préférence pour les portraits et il se rendit à Trieste où il développa la réalisation de portraits en miniature fort demandés. Par la suite il se rendit à Milan jusqu'en 1815. François Ier d'Autriche l'appela à la cour de Vienne où il réalisa de nombreuses commandes de portraits en miniature et des toiles de sujets féminins et odalisques d'inspiration renaissance ce qui lui valut d'être surnommé par ses contemporains de Pittore delle grazie (« Le peintre des grâces »). En 1821, il s'établit définitivement à Chioggia où il se dédia à l'étude de la peinture tout en continuant à voyager en Autriche et en Allemagne. En 1840 il fut nommé professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Venise et acheta le Palazzo Giustinian.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Bergers rendant visite à l'Enfant Jésus.
  • Vénus devant le Miroir (ou La Vanité) (1841), huile sur toile de 121 cm × 154 cm.
  • Dos nu féminin, Galerie des Beaux-Arts, Vienne, Autriche.
  • Odalisque (huile sur toile), musée civique Revoltella, Trieste.
  • Maternité (1847), huile sur toile de 132 cm × 107 cm.
  • Vierge et Enfant (1844), huile sur toile de 141,50 cm × 95 cm.
  • Gentille Femme (1841), dessin de 35 cm × 25 cm.
  • Portrait d'une femme, miniature (tondo de 8,3 cm.
  • Portrait de femme (1840-1850), Pinacothèque communale, Ravenne.
  • Mélancolie et Portrait de jeune femme (1840-1850), Galleria Arte Moderna, Milan.

Sources[modifier | modifier le code]

  • x

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monica Pregnolato, Natale Schiavoni in Ottocento. La Pittura nel Veneto, pp. 817-818, 2003
  • Alessandra Tiddia, Natale Schiavoni in Neoclassico catalogue de l'exposition, pp. 174-175, 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]