Muiron (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muiron.
Maquette au 1/72 du Musée national de la Marine

La Muiron est la frégate que Napoléon empruntera le 23 août 1799, pour rentrer en France, après la Campagne d'Égypte, abandonnant au général Kléber une armée diminuée et malade. Elle fut nommée ainsi en hommage au sacrifice du colonel Jean-Baptiste Muiron, qui se jeta devant Bonaparte, le couvrant de son corps pour le protéger, lors de la bataille du Pont d'Arcole.

Histoire[modifier | modifier le code]

La prise de la Muiron[modifier | modifier le code]

Encore en construction lorsque Napoléon prit l'Arsenal de Venise, le 15 novembre 1796, le Muiron était une frégate de 44 canons. Le jeune général, qui avait besoin de bâtiments en prit alors possession, et la fit armer. Le 26 août 1797, elle prit la mer pour la première fois dans l'escadre qui devait transporter le corps expéditionnaire, en Égypte.

La fuite d'Égypte[modifier | modifier le code]

En 1799, Bonaparte doit abandonner en Égypte une armée malade et à bout de force. Le 23 août, il embarque à son bord, à Alexandrie, pour rentrer en France. Après avoir réussi à éviter la redoutable flotte anglaise qui l'attendait en Méditerranée, le navire, sous le commandement du capitaine de vaisseau Delarue de la Gréardière, parvint à rejoindre la rade de Fréjus. Depuis ce moment-là, Napoléon vouera un véritable culte à sa frégate. En 1801, elle participe à la bataille d'Algésiras.

La Muiron, un monument historique[modifier | modifier le code]

Dans une lettre au Ministre de la Marine, Napoléon écrit :

« Je désire que la Muiron sur laquelle je suis revenu d'Égypte, soit gardée comme un monument et placée de manière à ce qu'elle se conserve, s'il est possible, plusieurs centaines d'années...  »

On ancra alors la Muiron dans le port de Toulon, et l'on ajouta, en lettres d'or, sur la coque : « La Muiron, prise en 1797 dans l'Arsenal de Venise par le conquérant de l'Italie. Elle ramena d'Égypte en 1799 le sauveur de la France ».

Le souhait de Napoléon ne sera pas respecté à sa chute et la Muiron sera désarmée, et disparaîtra dans des conditions qui restent floues[1].

Reproduction de La Muiron[modifier | modifier le code]

En 1803, Napoléon en fit exécuter une maquette qu'il plaça dans son Cabinet de travail, à la Malmaison. Ce modèle d'une exécution remarquable est aujourd'hui exposé au Musée de la Marine de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certains historiens pensent qu'elle a été vendue, d'autres au contraire, qu'elle a été foudroyée

Lien externe[modifier | modifier le code]