Mouvement des forces démocratiques de Casamance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), créé en 1947, a d'abord été un parti politique, avant de devenir, à partir des années 1980, le principal mouvement indépendantiste de Casamance, une région enclavée dans le sud du Sénégal.

Son leader charismatique était l’abbé Augustin Diamacoune Senghor, décédé en 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le MFDC – dont est issu le mouvement indépendantiste apparu au début des années 1980 – a été créé dès 1947 par des leaders casamançais tels que les Diolas Émile Badiane et Victor Diatta ou les Peuls Ibou Diallo et Édouard Diallo[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Linda J. Beck, Patrimonial democrats in a culturally plural society : democratization and political accommodation in the patronage politics of Senegal, University of Wisconsin, Madison, 1996, vol. 2, p. 239 (thèse)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Senegal : Casamance civilians shelled by the Mouvement des forces democratiques de Casamance (MFDC), Democratic Forces of Casamance Movement, rapport d'Amnesty International, 1999
  • (fr) Nelly Robin, « Le déracinement des populations en Casamance. Un défi pour l'État de droit », Revue européenne des migrations internationales, 2006, vol. 22, n° 1, p. 153-181
  • (fr) Assane Seck, Sénégal, émergence d'une démocratie moderne (1945-2005) : Un itinéraire politique, Paris, Karthala, 2005, 360 p. (ISBN 2845865058)

Liens externes[modifier | modifier le code]