Monastère Solovetski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le monastère des Solovki en 2004
Vue partielle du monastère des Solovki en 1915

Le monastère Solovetski[1] ou monastère des Solovki ou encore monastère de Soloviet (en russe : Соловецкий монастырь) est un monastère orthodoxe russe situé aux îles Solovki au bord de la mer Blanche (Nord-Ouest de la Russie).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère fut fondé à la fin des années 1420. Il possédait plusieurs villages côtiers de pêcheurs Pomors, comme Oumba par exemple et faisait le commerce de produits de la pêche ou de la chasse avec la Scandinavie ou la République de Novgorod.

Dans les années 1650 et 1660, ce fut un des plus grands soutiens aux vieux-croyants opposés aux innovations introduites par le patriarche Nikon.

Après la Révolution d'Octobre en 1917, le monastère fut fermé. Pendant les années 1920 et 1930, l'archipel abrita un camp de travail forcé du Goulag.

Après la Seconde Guerre mondiale, il abrita une école des cadets de la marine.

La vie monastique a repris après la fin du régime soviétique avec l'arrivée d'une dizaine de nouveaux moines. En août 1992, les reliques de saint Zosime, saint Sabbas et saint Germain, les trois fondateurs du monastère, ont été ramenées de Saint-Pétersbourg, où elles avaient été transférées pendant la période soviétique, à Solovki. La célébration a été présidée par le patriarche Alexis II.

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

Le monastère abrite également aujourd'hui un musée historique et architectural qui est en cours de restauration.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Solovietski est la forme adjectivale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]