Modiin Illit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Modiin Illit
Kiryat Sefer
Modiin Illit
Image illustrative de l'article Modiin Illit
Noms
Nom hébreu (he) מוֹדִיעִין עִלִּית
Nom arabe (ar) موديعين عيليت
Administration
Région Cisjordanie
Type de localité Colonie israélienne
  Ville (depuis 2008)
Maire Yaakov Gutterman
Démographie
Population 52 060 hab. (2011[1])
Densité 10 969 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 55′ 59″ N 35° 02′ 35″ E / 31.933058, 35.043169 ()31° 55′ 59″ Nord 35° 02′ 35″ Est / 31.933058, 35.043169 ()  
Superficie 474,6 ha = 4,746 km2
Divers
Fondation 1993
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Palestine (administrative)

Voir sur la carte Palestine administrative
City locator 14.svg
Modiin Illit

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir sur la carte Israël administrative
City locator 14.svg
Modiin Illit
Liens
Site web http://www.mmm-ilit.org.il/

Modiin Illit (en hébreu : מוֹדִיעִין עִלִּית, signifiant Haute Modiin ou Kiryat Sefer, signifiant Ville de livres) est une colonie israélienne ultra-orthodoxe et une ville située en Cisjordanie, à 6 kilomètres au nordest de Modiin à la limite entre la Samarie et les monts de Judée, environ à mi-chemin entre les villes de Jérusalem et de Tel Aviv-Jaffa, à 2,3 kilomètres à l'est de la ligne verte à l'ouest de la barrière de séparation.

La colonie a été fondée en 1993, elle a le statut de ville depuis 2008. Sa population juive ultra-orthodoxe, fin 2011, s'élevait à 52 060 habitants[1]. Elle est la plus grande colonie juive en Cisjordanie avant Betar Illit et Ma'aleh Adumim[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est située à proximité du site de l'ancienne Modiin, célèbre pour avoir été la ville d'origine de la famille des Hasmonéens qui donnèrent l'indépendance puis dirigèrent la Judée aux Ier et IIe siècle av. J.-C. à la suite de la révolte des Maccabées.

La colonie a été fondée en 1993 comme une ville de banlieue de la nouvelle Modiin qui comptera[Quand ?] 250 000 habitants. Elle s'est construite très rapidement pour fournir des logements à la population juive ultra-orthodoxe d'Israël en pleine expansion démographique.

Population[modifier | modifier le code]

En 2011 la population s'élevait à 52 060[1], la majorité de sa population avait moins de 18 ans en 2008. Le rabbin de la ville est Meir Kessler et le maire est Yaacov Guttermann. De nombreuses Yeshivot (centres d'études de la Torah) se sont installées dans la ville dont une succursale la yeshiva de Mir dans le quartier de Brachfeld.

Situation juridique[modifier | modifier le code]

La communauté internationale dans son ensemble considère Modiin Illit comme toutes les colonies israéliennes de Cisjordanie illégales au regard du droit international mais le gouvernement israélien conteste ce point de vue[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Locality File » [xls], Israel Central Bureau of Statistics,‎ 2011
  2. (en) Tovah Lazaroff, « PM: Ariel is the 'capital of Samaria' », The Jerusalem Post,‎ 2010-01-29 (lire en ligne)
  3. (en) « Document de la BBC sur la quatrième convention de Genève, 2009 », BBC (consulté le 25 juillet 2013) : « La Cour suprême d'Israël a déclaré en 2004 qu'Israël occupe ces régions à la manière d'un État belligérant (occupatio bellica) »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Brachfeld 02.jpg