Yechiva de Mir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Yeshiva de Mir)
Aller à : navigation, rechercher

La Yechiva de Mir (ou Yeshiva de Mir) (hébreu : ישיבת מיר, Yeshivas Mir), connue comme la Mirrer Yeshiva ou Mir, est une Yechiva orthodoxe de Jerusalem, en Israël. Avec 6,000 étudiants, elle est la plus grande yechiva en Israël[1]. De nombreux étudiants viennent des États-Unis et du Canada. Elle est la plus grande yechiva au monde[2]. Le rabbin Nosson Tzvi Finkel est le rosh yeshiva de la yechiva à Jérusalem jusqu'à sa disparition le 8 novembre 2011. Son fils, le rabbin Eliezer Yehuda Finkel lui succède.

Histoire[modifier | modifier le code]

La yechiva de Mir est fondée en 1814 par Rabbi Shmouel Tiktinsky dans la petite ville de Mir, en Biélorussie. Après sa disparition, son fils cadet, Haim Leib Tiktinsky, est nommé rosh yeshiva, puis ce sera son petit-fils, Avrohom Tiktinsky. C’est sous sa direction qu’Eliyahu Boruch Kamai vient enseigner à la yechiva. En 1903, la fille du rabbin Kamai épouse le rabbin Eliezer Yehuda Finkel (Reb Leizer Yudel), le fils du rabbin Nosson Tzvi Finkel, qui prend la direction de la yechiva après le décès de son beau-père.

Durant la Première Guerre mondiale, la yechiva déménage à Poltava en Ukraine. La yeshiva retourne, en 1921, à Mir, où elle demeure jusqu'à l'invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie en 1939.

De nombreux élèves partent de la yechiva lorsque l'armée de l'Union soviétique envahit par l'est, mais la yechiva continue de fonctionner, avec une réduction d'effectifs, jusqu'à l'approche de l'armée nazie qui oblige les dirigeants de la yechiva à déplacer la communauté entière à Keidan en Lituanie.

Création à Jérusalem[modifier | modifier le code]

Célébration de Simchat Beit HaShoeivah, 2006

À peu près à cette époque, Rabbi Eliezer Yehuda Finkel voyage en Palestine pour obtenir des visas pour ses étudiants et pour rétablir la yechiva en Eretz Yisrael, mais ses plans sont interrompus par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. En 1944, le rabbin Finkel ouvre une succursale de la yechiva à Jérusalem avec une dizaine d'étudiants, parmi eux le rabbin Yudel Shapiro (plus tard Rosh Kollel Chazon Ish), le rabbin Haïm Brim (Rosh Yeshiva de suite Rizhn-Boyan, et le rabbin Haïm Greineman[3].

Comme les armées nazies ont continué à pousser à l'Est, les étudiants de la yechiva ont fui à Shanghai en Chine, où ils sont restés jusqu'à la fin de la guerre.

L'histoire de l'évasion vers l'Extrême-Orient de la Yeshiva de Mir, avec des milliers d'autres réfugiés juifs durant la Seconde Guerre mondiale, grâce aux visas délivrés par le consul général du Japon en Lituanie, Chiune Sugihara, a fait l'objet de plusieurs livres et films, y compris le documentaire de PBS Conspiracy of Kindness[4]. Après la guerre, la plupart des réfugiés juifs du ghetto de Shanghai partent pour la Palestine et pour les États-Unis. Parmi eux se trouvent les survivants de la Yeshiva de Mir, dont beaucoup ont rejoint la yechiva à Jérusalem.

1956 par Anatoly Nalivaev/ Yechiva de Mir.

Lorsque le rabbin Finkel décède le 19 juillet 1965 (19 Tammouz 5725), son fils, le rabbin Beinish Finkel et son beau-frère, le rabbin Chaim Leib Shmuelevitz deveniennent les Rosh Yeshiva. Reb Chaim est considéré comme le principal rosh yeshiva et quand il meurt, son neveu, le rabbin Nachum Partzovitz, le remplace. Le rabbin Beinish Finkel devient Rosh Yeshiva après le décès du rabbin Nachum Partzovitz. À la mort de Rabbi Beinish en 1990, son neveu et gendre, le rabbin Nathan Tsvi Finkel devient Rosh Yeshiva. Après la mort soudaine de ce dernier, le 8 novembre 2011, son fils aîné, Rabbi Eliezer Yehuda Finkel, est nommé comme successeur de son père[5].

Cours[modifier | modifier le code]

Il y a différents cours offerts aux étudiants dans la yechiva. Actuellement, le rabbin Asher Arieli, donne un cours (shiour) en yiddish, a environ 600 étudiants dans son cours [1], de fait la plus large audience pour un cours quotidien dans une yechiva, au monde.


Mir Brachfeld[modifier | modifier le code]

La yechiva a une succursale récente à Modi'in Illit principalement pour les Israéliens, incluant un kollel. Mir Brachfeld est dirigée par le rabbin Aryeh Finkel, petit-fils du rabbin Eliezer Yehuda Finkel.

Des anciens notables[modifier | modifier le code]

Direction actuelle[modifier | modifier le code]

  • Eliezer Yehuda Finkel - Rosh Yeshiva
  • Refoel Shmuelevitz
  • Yitzchok Ezrachi
  • Aharon Chodosh - mashgiach ruchani
  • Aryeh Finkel - Rosh Yeshiva, Mir Brachfeld
  • Binyomin Carlebach
  • Nachman Levovitz
  • Yisroel Glustein

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Jerusalem – Torah Chigri Sak! Hagaon Harav Nosson Tzvi Finkel, Zt"l », Vos Iz Neias?,‎ 8 November 2011 (consulté le 9 November 2011)
  2. (en) (en) Yair Ettinger, « Some 100,000 attend funeral of Rabbi Nosson Tzvi Finkel », Haaretz,‎ 9 November 2011 (consulté le 9 November 2011)
  3. (en)Rabbi Chaim Leib Shmulevitz: by Eliahu Meir Klugman
  4. (en) Sugihara: Conspiracy of Kindness
  5. (en) « Mir Yeshiva Rabbi Finkel Passes Away » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Arutz Sheva, 8 November 2011. Consulté le 9 November 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Toldot Yeshivat Mir, Zinowitz, M., Tel Aviv, 1981.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :