Mo i Rana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mo.
Mo i Rana
église
église
Administration
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Région Nord-Norge
Comté Nordland
Démographie
Population 17 894 hab. (2009)
Densité 1 396 hab./km2
Géographie
Coordonnées 66° 19′ 00″ N 14° 10′ 00″ E / 66.316667, 14.16666766° 19′ 00″ Nord 14° 10′ 00″ Est / 66.316667, 14.166667  
Superficie 1 282 ha = 12,82 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Mo i Rana

Géolocalisation sur la carte : Norvège

Voir la carte administrative de Norvège
City locator 14.svg
Mo i Rana

Géolocalisation sur la carte : Norvège

Voir la carte topographique de Norvège
City locator 14.svg
Mo i Rana
musée de Mo i Rana

Mo i Rana est une ville de Norvège, située juste en deçà du cercle Arctique, dans la commune de Rana (4 464 km2) et le comté de Nordland. Elle compte 25 325 habitants (au 1er juillet 2005).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située au fond du Ranfjord, à égale distance de la côte et de la frontière suédoise. Elle se trouve à proximité immédiate du glacier de Svartisen, le deuxième de Norvège par la taille. C’est à Mo i Rana que la rivière Ranelva se jette dans le Ranfjord. La température moyenne est de -6°C en janvier et 13°C en juillet. Les précipitations moyennes sont de 1400 mm par an.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mo i Rana a longtemps été une interface – notamment un marché d’échange – entre populations de pêcheurs et de forestiers. La ville se développe sur l’initiative de Hans Meyer qui, en 1860, acquiert d’immenses terres et les privilèges communaux. Il encourage le commerce avec les villes proches de Suède et de Norvège. Surtout se développe à partir du début du XXe siècle l’exploitation des mines de la région : d’abord le fer puis le plomb, l’aluminium, le zinc… Les fonderies et aciéries qui s’y sont installées en conséquence en ont fait un des plus importants centres industriels de Norvège : récemment encore les usines consommaient plus d’énergie que la commune d’Oslo tout entière. La population passe de 3 000 à 20 000 habitants entre 1946 et 1988, bientôt accompagnée par des services publics, de nouvelles industries, des commerces et des institutions. Depuis le déclin de ces industries lourdes, la ville s’est largement tournée vers les services et le tourisme.

Mo i Rana aujourd’hui[modifier | modifier le code]

La région contient de nombreuses grottes. La Grønligrotta est sans doute la plus connue pour ses beautés naturelles. Une autre d’entre elles sert de lieu de stockage pour la Bibliothèque nationale de Norvège (Nasjonalbiblioteket), qui s’est installée sur le site de Mo i Rana en 1989.

La ville vit surtout du tourisme, grâce à la beauté des paysages alentour et à sa situation exceptionnelle. Cependant, malgré des activités culturelles (Rana Museum, Nordland Teater…), la rudesse du climat fait que la ville connaît des difficultés : elle est notamment réputée pour être la première de Norvège pour la consommation de drogue.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La kommune de Mo i Rana est jumelée avec [1]:

Elle entretient également des liens d'amitié avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vennskapsbyer

Liens externes[modifier | modifier le code]