Mirrorsoft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mirrorsoft

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Mirrorsoft en 1990

Création ~ 1983
Disparition 1992
Personnages clés Jim Mackonochie
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres (Royaume-Uni)
Activité Logiciel éducatif, jeu vidéo
Société mère Mirror Group Newspapers
Sociétés sœurs Spectrum HoloByte
Filiales P.S.S., Image Works, Arena

Mirrorsoft est une société britannique d'édition et de distribution de logiciel éducatif et de jeu vidéo fondée vers 1983 et basé à Londres. La compagnie appartenait au groupe de presse Mirror Group Newspapers[1],[2],[3],[4]. Suite à des difficultés financières, elle a fermé ses portes en 1992. La société américaine Acclaim Entertainment a racheté certains de ses actifs.

La compagnie produit à l'origine des logiciels éducatifs, notamment la série Mr. Men, et des jeux vidéo pour des ordinateurs 8-bit comme le ZX Spectrum[5]. Mirrorsoft est connu pour avoir importé le célèbre Tetris en Europe de l'Ouest. La compagnie a édité les premiers jeux des Bitmap Brothers ainsi que les productions de Cinemaware et de Spectrum HoloByte en Europe. En 1987, Mirrorsoft acquiert Personal Software Services (PSS), un éditeur basé à Coventry spécialisé dans les jeux de stratégie.

La société a établi différents labels d'édition : Image Works, créé en 1988 et principalement utilisé pour les jeux sur ordinateurs, Mirror Image, utilisé pour les rééditions à prix budget, et Arena Entertainment, principalement utilisé aux États-Unis pour les jeux sur consoles Sega. Acclaim a continué à exploiter le label Arena après 1992.

Jeux édités par Mirrorsoft[modifier | modifier le code]

Logo de Image Works

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jim Mackonochie returns to industry », James Batchelor, mcvuk.com, 16 mars 2009.
  2. (en) 25 Years Of Tetris - Atari, Nintendo & Mirrorsoft
  3. (en) Mirrorsoft sur Gamekult
  4. (en) Mirrorsoft sur mobyGames
  5. (en) « Looking behind the mirror » (sur crashonline.uk), Crash, n° 19, août 1985.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]