Rocket Ranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rocket Ranger
Éditeur Cinemaware
Développeur Cinemaware
Concepteur Kellyn Beck (designer)
John Cutter (producteur)

Date de sortie 1988
Genre Action - Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Amiga, Atari ST, C64, DOS, NES
Média 2 disquettes, cartouche
Contrôle clavier, souris, manette de jeu

Rocket Ranger est un jeu vidéo d'action-aventure inspiré de Rocketeer qui marqua les esprits des possesseurs de 16/32 bits par ses qualités artistiques très poussées et emblématiques du studio Cinemaware, déjà auteur du fameux Defender of the Crown (1986) et en 1990 de Wings. .

Histoire[modifier | modifier le code]

Stationné à Fort Dix (États-Unis), un scientifique va devenir le dernier espoir du monde libre face à la menace nazie. En effet les forces hitlériennes semblent impossibles à stopper, disposant inexplicablement de moyens technologiques supérieurs aux alliés. C'est en travaillant sur un projet de visée pour bombardement à haute altitude qu'apparaissent alors plusieurs objets sur le bureau du chercheur, comme mus par un effet de téléportation. Le héros apprendra par un de ces objets, le livre, que les nazis ont gagné la guerre il y a plus de cent ans grâce à leurs bombes au lunarium et qu'il est temps de corriger cette erreur temporelle. Le héros est alerté au même moment de l'enlèvement d'un collègue de renom aux États-Unis par un zeppelin nazi. L'histoire commence...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu se compose principalement de deux parties.

  • La première correspondant en une forme de jeu de stratégie au tour par tour où le joueur doit placer des espions (en nombre limité) sur les territoires libres ou occupés du globe. Ces espions étant essentiels pour organiser la résistance ou découvrir des informations capitales sur les armes nazies. Le risque étant de perdre tous ses agents par cause d'une exposition trop prolongée dans un pays ou de l'échec d'une mission.
  • La seconde partie du jeu est constituée de différentes phases d'action: que ce soit lors du décollage, des combats aériens ou de la prise de lieux fortifiés. Ces actions ne sont possibles que si le joueur dispose d'un stock suffisant de lunarium. En effet son rocket pack consomme à chaque voyage une quantité donnée de cette matière et il est essentiel de ménager les réserves ou de piller des entrepôts nazis pour se reconstituer un stock.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Version DOS

Différentes versions[modifier | modifier le code]

  • Une version dépourvue de toutes références au Troisième Reich est sortie par la suite pour le marché allemand. Les Nazis y sont remplacés par les Lunariens.
  • Une version "Reloaded" est en cours pour PC/Mac, Android/iOS, PS Vita et PS4/Xbox One en financement participatif sur Kickstarter. Contrairement à une version "Remastered" (telle celle de Wings), elle comportera de nouveaux éléments de gameplay, personnages et véhicules.

Notes[modifier | modifier le code]

  • Au moins pour l'Amiga et l'Atari ST, la documentation décrit la possibilité de donner des coups de pieds lors des phases de combat contre les gardes Nazis sans que cela soit possible dans le jeu.