Miles Tripp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tripp.

Miles Tripp

Nom de naissance Miles Barton Tripp
Autres noms Michael Brett,
John Michael Brett
Activités Romancier
Naissance 5 mai 1923
Ganwick Corner, Hertfordshire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 2 septembre 2000 (à 77 ans)
Potters Bar (en), Hertfordshire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • L'Attentat du fort Saint-Nicholas (1980)

Miles Tripp (Ganwick Corner, Hertfordshire, 5 mai 1923 - Potters Bar (en), Hertfordshire, 2 septembre 2000) est un écrivain britannique de roman policier. Il signe à l'occasion ses romans John Michael Brett ou Michael Brett, ce dernier pseudonyme provoquant parfois la confusion avec Michael Brett, un auteur américain de roman policier, dont quelques titres ont été publiés dans la Série noire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est affecté aux bombardiers de la Royal Air Force. Son autobiographie, The Eight Passenger, évoque son expérience militaire.

Le conflit une fois terminé, il complète ses études de droit. Il se marie et a deux filles. Il devient avocat à Londres et, pendant une trentaine d'années, occupe un poste à la Charity Commission, tout en menant une carrière d'auteur de roman policier.

Peu intéressé par le whodunit, Miles Tripp a pour auteur favori Georges Simenon avec qui il partage son goût des études psychologiques fouillées qu'il insère dans des thrillers qui lorgnent parfois vers le roman noir. Une douzaine de ses romans ont pour héros le détective privé britannique John Samson, dont L'Attentat du fort Saint-Nicholas qui se déroule à Marseille.

Son roman The Chicken a été porté à l'écran en 1972 par Jack Starrett sous le titre The Strange Vengeance of Rosalie (en), avec Bonnie Bedelia, Ken Howard et Anthony Zerbe.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Série John Samson
  • Obsession (1973)
  • Woman in Bed (1976)
  • Once a Year Man (1977)
  • The Wife-Smuggler (1978)
  • Cruel Victim (1979)
    Publié en français sous le titre Épreuve de force, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 1623, 1981
  • High Heels (1980)
    Publié en français sous le titre L'Attentat du fort Saint-Nicholas, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 1679, 1982
  • One Lover Too Many (1983)
  • Some Predators are Male (1985)
  • Death of Man Tamer (1987)
  • The Frightened Wife (1987)
  • The Cords of Vanity (1989)
  • Video Vengeance (1990)
  • Samson and the Greek Delilah (1995)
  • Deadly Ordeal (1999)
Autres romans
  • Faith is a Windsock (1952)
  • The Image of Man (1955)
  • A Glass of Red Wine (1960)
  • Kilo Forty ou Death Is Catching (1963)
    Publié en français sous le titre La Mort à quatre, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 702, 1964
  • The Skin Dealer (1964)
  • A Quarter of Three (1965)
  • The Chicken (1966)
  • Fifth Point of the Compass (1967)
  • One Is One (1968)
  • Malice and the Maternal Instinct (1969)
  • A Man Without Friends (1970)
    Publié en français sous le titre Adieu les copains..., Paris, Gallimard, Série noire no 1464, 1972
  • Five Minutes with a Stranger (1971)
  • Claws of God (1972)
  • Woman at Risk (1974)
    Publié en français sous le titre Une femme en danger, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 1461, 1977
  • Going Solo (1981)
    Publié en français sous le titre Vol en solo, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 1700, 1983
  • A Charmed Death (1984)
  • The Dimensions of Deceit (1993)
  • A Woman of Conscience (1994)
  • Extreme Provocation (1995)
  • The Suitcase Killings (1997)
Série Hugo Baron
  • Diecast (1964), signé Michael Brett
  • A Plague of Dragons (1965), signé John Michael Brett
  • A Cargo of Spent Evil (1966), signé John Michael Brett
Autobiographie
  • The Eight Passenger: A Flight of Recollection and Discovery

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]