Michio Mado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michio Mado (まど・みちお, Mado Michio?), né le 16 novembre 1909 et mort le 28 février 2014[1] à Tokyo, est un poète japonais à qui a été décerné le prix Hans Christian Andersen en 1994[2],[3]. Formé par Hakushū Kitahara et Jun'ichi Yoda (1905-1997), il est surtout connu par ses chansons pour enfants « Zō-san », « Yagi-san yūbin » et « Ichinensei ni nattara ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Mado est né Michio Ishida à Shūnan dans la préfecture de Yamaguchi. Il passe son enfance avec son grand-père parce que ses parents sont partis travailler à Taiwan. Il y rejoint plus tard sa famille. Il est diplômé de la « National Taipei University of Technology » de Taipei et publie ses premiers poèmes à cette époque dans le journal « Ayumi ». Il travaille ultérieurement pour le département des ports et des voies d'eau du bureau du gouverneur-général de Taïwan.

En 1934 il publie cinq articles dans la revue « Kodomo no kuni ». En 1936, le compositeur Yamaguchi Yasuharu (1901-1968) met en musique la chanson « Futa atsu ».

En 1943, il est mobilisé comme pionnier dans la marine et envoyé sur différents théâtres de guerre, notamment à Singapour où il est témoin de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après son retour au Japon en 1948, il travaille dans une maison d'édition et se consacre à la publication du journal « Livre pour enfant ». Après sa retraite en 1959, il se consacre à la poésie, écrit des comptines et pratique la peinture.

En 1992, à l'instigation de l'impératrice Michiko, son livre Dōbutsutachi (« Les animaux ») traduit en anglais est publié au Japon et aux États-Unis.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Prix Noma de littérature pour enfants pour « Tempura piripiri »
  • 1976 : Prix de l'association des auteurs pour la littérature japonaise pour le jeunesse (日本児童文学者協会賞) pour « Shokubutsu no uta »[4].
  • 1994 : Prix de littérature « Robō no ishi »(路傍の石文学賞, Robō no ishi bungakushō) - Prix spécial pour « Mado Michio zenshishu » (Édition complète de ses poèmes)[Anm. 1],[5].
  • 1994 : Prix Hans Christian Andersen
  • 1998 : Prix Asahi

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

Collections de chansons[modifier | modifier le code]

  • 1968 Tempura piripiri (てんぷらぴりぴり)
  • 1973 Mametsubu uta (まめつぶうた)
  • 1974-75 Mado Michi shishū (まど・みちお詩集, 6 volumes)
  • 1979 Fukei shishū (風景詩集)
  • 1979 Tsukemono no omoshi (つけもののおもし)
  • 1981 Ii keshiki (いいけしき)
  • 1985 Shakkuri uta (しゃっくりうた)
  • 1989 Kuma san (くまさん)
  • 1993 Sorekara (それから…)
  • 1999 Melon no jikan (メロンのじかん)
  • 2000 Kyō mo tenki (きょうも天気)
  • 2006 Sono hen o (そのへんを)

Livres illustrés traduits[modifier | modifier le code]

Chansons pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Zō san (ぞうさん), mis en musique par Ikuma Dan
  • Yagi san yubin (やぎさんゆうびん), mis en musique par Ikuma Dan
  • Onigiri kororin (おにぎりころりん), mis en musique par Akihiro Komori
  • Ichinensei ni nattara (いちねんせいになったら), mis en musique par Naozumi Yamamoto
  • Fushigi na poketto (ふしぎなポケット), mis en musique par Shigeru Watanabe
  • Drops no uta (ドロップスのうた), mis en musique par Megumi Ōnaka
  • Mizu asobi (みずあそび), sur une musique de Rentarō Taki

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Remarque[modifier | modifier le code]

  1. Le prix tient son nom de l'ouvrage éponyme « Robō no ishi » (« Une pierre au bord du chemin ») de l'écrivain Yūzō Yamamoto (1887-1974)

Liens externes[modifier | modifier le code]